Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Boves (Somme). « Le Château »

Responsable d’opération : Richard Jonvel
p. 306

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Cahmer / Service archéologie préventive Amiens Métropole

Texte intégral

1L’éperon barré de Boves (Somme) fait l’objet depuis 2014 d’un second programme de recherche archéologique portant sur la première enceinte du château médiéval. L’aire de fouille qui progresse d’ouest en est depuis le fossé défensif, se situe entre l’enclos du prieuré Saint-Ausbert et la grande motte. La campagne 2018 avait deux objectifs : étudier le secteur comportant deux grands édifices successifs et déterminer la nature des occupations sous la grande levée orientale et ses relations avec le fossé défensif de la motte. Un premier travail de synthèse en vue de rapprochements avec les plans phasés de la plateforme, réalisés sous la conduite de Philippe Racinet, est également en cours.

2Au centre de la fouille, deux grands édifices desservis par une voirie au nord ont été reconnus. L’édifice le plus récent mesure 14,50 m de long au minimum sur 6,40 m de large, il est doté de puissants poteaux de 1,60 m de profondeur. À l’intérieur, l’espace est divisé par plusieurs sablières. Les parois évoluent à mesure que les préparations de sol en craie damée et galets de rivière sont révisées à la suite d’altération ou de réaffectation des pièces. Quelques fonctions ont été déduites de la présence de soles foyères, dont la principale mesure 2 m de côté, et de quatre silos se concentrant dans le vaisseau sud. L’occupation produit une multitude de terres noires organiques relativement fines comportant du mobilier daté des xie-xiie s. On suppose également la présence d’un étage. Le halo de rejets détritiques spécifiques, en périphérie de l’édifice et qui s’estompe en s’éloignant du bâtiment, suggère la présence d’une catégorie sociale plus aisée. La destruction du dernier état des bâtiments est concomitante d’une importante modification de la voirie qui se déporte plus au sud.

3Précédemment à cet édifice, protégé par l’exhaussement du sol, un premier édifice est établi dans une dépression, comblée par des apports de matériaux grossiers d’origine naturelle. Ce bâtiment, délimité par quatre poteaux corniers, complétés par des parois sur solins au sud et dans l’angle SO, puis par des sablières sur le reste de son contour, mesure 12 m de côté. En son sein, on dénombre un seul état de sol organique multistratifié reposant sur une préparation de craie, unique également. Le mobilier, piétiné, se mêle à une grande quantité de graines de céréales dont la fouille est en attente. L’aménagement est complété par une fosse de latrines adossée à la paroi ouest. L’entrée apparaît protégée par une avancée couverte, au SO.

4La seconde zone est largement recouverte par la grande levée orientale. Sous les gravats de destruction du dernier château (courant xviie s.), une chaussée montant vers le châtelet est établie sur une rampe de terre d’1,30 m d’épaisseur, posée sur un enrochement constitué d’extraction de pierres. Au-dessous, on dénombre une dizaine de préparations de craie associées à des terres organiques noires à grises ponctuées de trous de poteau, de piquets et dont plusieurs états fonctionnent avec la sole d’une cheminée centrale mesurant 1,80 m sur 1,50 m de côté, en pierres maçonnées. La chronologie de chaque état est à préciser mais s’étend entre le ixe et le xiiie s., elle est ponctuée d’exhaussements graduels assez voisins de la première zone décrite. Cette occupation méridionale paraît bouleversée au moment où le secteur est entamé par des puits d’extraction de 5 m de diamètre environ.

Boves « le Château », plan du bâtiment central le plus récent (xie-xiiie s.).

Boves « le Château », plan du bâtiment central le plus récent (xie-xiiie s.).
Haut de page

Table des illustrations

Titre Boves « le Château », plan du bâtiment central le plus récent (xie-xiiie s.).
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/23585/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 616k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Richard Jonvel, « Boves (Somme). « Le Château » »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 306.

Référence électronique

Richard Jonvel, « Boves (Somme). « Le Château » » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 03 février 2020, consulté le 12 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/23585

Haut de page

Auteur

Richard Jonvel

Craham

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Richard Jonvel

Craham

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals