Skip to navigation – Site map

HomeNuméros49Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III. 1. – Opérations de terrainMagny-sur-Tille (Côte-d’Or). 9 ru...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Magny-sur-Tille (Côte-d’Or). 9 rue du Château

Archaeological project director: Antoine Guicheteau
p. 320-321

Editor's notes

Organisme porteur de la fouille : Inrap

Full text

1L’opération de diagnostic archéologique « 9, rue du Château » à Magny-sur-Tille s’est déroulée du 12 au 14 février 2018. La principale occupation détectée lors de l’opération consiste en une maison forte de la période moderne, déjà largement documentée par les sources écrites et planimétriques anciennes ainsi que par un diagnostic réalisé en 2007 avant la construction d’une maison individuelle. Le quart SO de l’établissement a été appréhendé. Trois phases ont pu être mises en évidence. La première consiste en un vaste fossé ceinturant une plateforme parsemée de structures en creux. La chronologie de cette phase n’a pu être établie que de manière stratigraphique, indiquant une datation antérieure au xviie s., sans que l’on puisse établir s’il s’agit là de l’état initial de l’établissement ou déjà d’un état plus tardif. C’est dans le courant du xviie s. qu’une deuxième phase de construction transparaît avec l’édification d’un mur d’escarpe maçonné ainsi que des bastions d’angles. La monumentalité de l’ouvrage est évidente, et sa valeur militaire sans doute réelle, comme en témoignent les imposantes dimensions tant en largeur qu’en profondeur du fossé d’enceinte. De fait, la période est alors troublée par les conflits entre le royaume de France et l’empire habsbourgeois, et les terroirs situés entre Bourgogne et Franche-Comté sont régulièrement ravagés par les troupes de l’un ou l’autre des protagonistes. La présence d’une voie au sud de l’emprise reliant Magny-sur-Tille à Iziers permettant de traverser le cours de la Tille confère une valeur stratégique certaine à cet emplacement. Dans une troisième phase, les maçonneries sont pour partie récupérées, pour partie rejetées dans les douves, mais ces dernières sont néanmoins manifestement toujours curées. La stratigraphie indique pour cette phase une chronologie postérieure au xviie s. L’annexion de la Franche‑Comté en 1678 et l’arrêt des conflits qui s’ensuit tend à rendre inutile la fonction militaire du lieu, qui évolue probablement vers une résidence de plaisance. La détection de fossés de plantation perpendiculaires au tracé de la voie vers Iziers pourrait s’accorder avec la vision de structures d’agrément, jardins ou vergers. Les éléments recueillis permettent donc de compléter notre connaissance de l’évolution d’un établissement élitaire de la période moderne, même si les données du diagnostic ne permettent de percevoir que les grands traits de l’occupation, la réalité de la chronologie de l’établissement comme ses composantes environnementales et architecturales étant manifestement complexe.

Top of page

References

Bibliographical reference

Antoine Guicheteau, “Magny-sur-Tille (Côte-d’Or). 9 rue du Château”Archéologie médiévale, 49 | 2019, 320-321.

Electronic reference

Antoine Guicheteau, “Magny-sur-Tille (Côte-d’Or). 9 rue du Château” [Note of archaeological project], Archéologie médiévale [Online], 49 | 2019, Online since 03 February 2020, connection on 06 December 2021. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/23692; DOI: https://doi.org/10.4000/archeomed.23692

Top of page

About the author

Antoine Guicheteau

Inrap

By this author

Top of page

Archaeological project director

Antoine Guicheteau

Inrap

Project(s) supervised by this archaeologist

Top of page

Copyright

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search