Navigation – Plan du site

AccueilNuméros49Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III. 1. – Opérations de terrainMans (Le) (Sarthe). Jardins de la...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Mans (Le) (Sarthe). Jardins de la cathédrale

Responsable d’opération : Stéphane Augry
p. 321

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Inrap

Texte intégral

1La fouille qui a eu lieu durant l’hiver 2016 dans les jardins de la cathédrale du Mans concerne le terrassement d’un « talus d’artillerie », attribué aux guerres de Religion.

2Les sources d’archives confirment la présence au xviie s. d’un ingénieur militaire payé pour renforcer les défenses de ce secteur de la ville. Une gravure de l’époque figure une ligne de défense médiévale débarrassée de ses créneaux, probablement pour faciliter le tir des armes à feu installées sur la plateforme accolée au mur de courtine construit dans les années 1350. L’objectif principal de la fouille était donc d’étudier la transformation du système défensif médiéval.

3La fouille, complexe du fait de l’importance des volumes de terres en jeu, a permis de comprendre que le talus était en réalité partie prenante de la fortification médiévale primitive.

4En effet, lors de la mise en défense de ce secteur au début du conflit franco-anglais, un important fossé est creusé, les terres sont probablement en partie rabattues côté ville et la fondation du mur de courtine est installée dans ces niveaux exhaussés. D’abord placée dans une tranchée large, la fondation est construite en élévation dans un second temps, puis recouverte de terre.

5Dans l’emprise étudiée, plusieurs étapes de chantier semblent perceptibles même si nous avons des difficultés à fixer une chronologie précise. Une tour circulaire est placée en premier lieu avant que les courtines de part et d’autre rejoignent l’ancienne fortification romaine.

6Le mobilier céramique et les datations proposées par les monnaies confirment la fourchette chronologique réduite qui découle de l’étude des textes. Ainsi, si le talus présent a pu servir de plateforme d’artillerie, il s’agit simplement d’une adaptation somme toute relativement légère du dispositif mis en place lors de la guerre de Cent Ans.

7Les éléments mis au jour qui apparaissent relativement originaux correspondent en partie aux observations menées lors de la fouille du parking Anatole France, à Tours, sur une portion du système défensif mis en place à la même période.

8Pour la ville du Mans, il s’agit d’une étude rare de la fortification médiévale sur un ensemble qui présente des parties préservées encore bien visibles dans le paysage urbain actuel. Gageons que cette intervention est une première étape pour la mise en valeur d’un patrimoine méconnu.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Augry, « Mans (Le) (Sarthe). Jardins de la cathédrale »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 321.

Référence électronique

Stéphane Augry, « Mans (Le) (Sarthe). Jardins de la cathédrale » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 03 février 2020, consulté le 23 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/23696 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.23696

Haut de page

Auteur

Stéphane Augry

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Stéphane Augry

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search