Navigation – Plan du site

AccueilNuméros49Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III. 2. – ProspectionsDinan (Côtes-d’Armor). Porte Sain...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 2. – Prospections

Dinan (Côtes-d’Armor). Porte Saint-Malo

Responsable d’opération : Mickaël Dufeil
p. 337-338

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Association Alter Ego

Texte intégral

1Menée dans le cadre d’un mémoire de master 2, cette campagne de prospection thématique avait pour but d’appliquer les procédés et méthodes utilisés en archéologie du bâti à l’ensemble monumental qu’est l’enceinte fortifiée de Dinan. Dans cette optique, un relevé photogrammétrique complet d’une portion d’enceinte a été effectué. Ladite portion comprend la porte Saint-Malo, les deux courtines adjacentes, ainsi que le flanc ouest de l’une des tours d’artillerie qui protègent cet accès à la ville ancienne. De ce relevé nous avons pu tirer un modèle 3D de la porte, comprenant les espaces externes et internes, ainsi qu’une série d’orthophotographies servant de support à l’étude de bâti réalisée.

2À défaut de sources textuelles, la date d’édification de l’enceinte n’a jusqu’ici pu être déduite que des caractéristiques morphologiques des ouvrages de flanquement les plus anciens. Ainsi, il est couramment admis qu’elle fut érigée lors d’une campagne unique, vers le milieu du xiiie s. Située sur le front nord, le plus exposé, la porte Saint-Malo appartient à cette première campagne de construction. Dans son état actuel, elle comprend deux tours semi-circulaires prolongées par un avant-corps quadrangulaire. L’analyse du bâti a mis en évidence l’existence d’au moins quatre grandes phases de construction. À l’origine probablement bâtis sur plancher, le rez-de-chaussée et le niveau supérieur sont recouverts d’une imposante voûte en tas de charge, érigée au moyen de grandes dalles de granit monolithes. Dans le même temps, la charge que représente l’aménagement d’un tel couvrement en porte-à-faux nécessite un renforcement de la construction et par cela une restructuration importante du plan interne. Dans un second temps, les deux tours ont été surélevées d’un niveau supplémentaire, que l’on discerne bien dans la mise en œuvre des parements externes. Enfin, un avant-corps quadrangulaire destiné à accueillir un pont-levis est accolé au châtelet initial. Érigé en pierre de taille et percé sur son front d’une large canonnière cruciforme, ce dernier ajout est attribuable au xve s.

3L’étude des courtines a, quant à elle, mis en évidence une mise en œuvre a priori semblable à celle observée en partie basse du châtelet, confirmant ainsi la probable contemporanéité des deux ouvrages.

4Enfin, cette campagne de prospection a également été l’occasion de renseigner les travaux de modernisation de l’enceinte, du xve au xviie s. À une centaine de mètres à l’ouest de la porte, une imposante tour en fer à cheval, attribuable au dernier quart du xve s., conserve sur l’un de ses flancs la trace distincte d’un arrachement, témoin fantôme de la fausse-braie construite au-devant du mur d’enceinte. Déjà datée de la fin du xvie s. sur la base de la typologie des ouvertures de tir, l’étude de bâti confirme que cette fausse-braie est postérieure à l’édification de la tour à canons. En outre, les différences de mise en œuvre démontrent que la tour à canons, édifiée à la veille du conflit franco-breton des années 1480, demeura longtemps inachevée. Arrêtée aux deux tiers de l’édifice actuel, la construction ne reprit que beaucoup plus tard, probablement à la fin du xviie s.

Dinan, Porte Saint-Malo, façade externe.

Dinan, Porte Saint-Malo, façade externe.

DAO M. Dufeil

Haut de page

Table des illustrations

Titre Dinan, Porte Saint-Malo, façade externe.
Crédits DAO M. Dufeil
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/23832/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 621k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mickaël Dufeil, « Dinan (Côtes-d’Armor). Porte Saint-Malo »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 337-338.

Référence électronique

Mickaël Dufeil, « Dinan (Côtes-d’Armor). Porte Saint-Malo » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 03 février 2020, consulté le 21 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/23832 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.23832

Haut de page

Auteur

Mickaël Dufeil

université Rennes 2

Haut de page

Responsable d’opération

Mickaël Dufeil

université Rennes 2

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search