Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
IV. – Sépultures et nécropoles
IV. 1. – Opérations de terrain

Caumont-sur-Durance (Vaucluse). Saint-Symphorien

Responsable d’opération : Guilhem Baro
p. 347-348

Texte intégral

1Une fouille préventive a été prescrite suite au projet d’extension du cimetière autour de la chapelle Saint-Symphorien, zone archéologique sensible, comme en témoignent plusieurs découvertes de mobilier antique ou de sépultures en coffre de pierre autour de l’édifice. Le terrain expertisé se situe également à proximité de la villa antique du clos des Serres, construite vraisemblablement dès la fin du ier s. av. J.-C. en bordure de la voie reliant Cavaillon à Avignon - ou plus précisément reliant la via Domitia à la via Agrippa -, qui bénéficiait en outre d’une vue dominante sur la Durance.

2Les sondages ont révélé des vestiges de l’Antiquité et du Moyen Âge. Pour l’Antiquité, plusieurs maçonneries constituées de petits moellons ont été mises en évidence, essentiellement à l’ouest de la chapelle, ainsi que des niveaux de sol à la chaux, conservés à 1,65 m de profondeur. Une importante maçonnerie antique, large d’1,10 m, a été repérée ; l’édification de ce probable contrefort est venue entailler un niveau de sol antique préexistant. Dans ce même secteur, la stratigraphie a révélé la présence d’une couche blanchâtre particulièrement bien visible comportant des pierres posées de chant, qui peut être interprétée comme la destruction et le renversement d’un mur, phénomène déjà observé en 2001 lors de la fouille de la villa, suite à une poussée des terres et une assise trop faible.

3Une importante couche d’épandage (dépotoir ?) de mobilier antique contenant de nombreux fragments de céramiques caractéristiques des iie et iiie s. de notre ère a également été mise au jour au NO du site.

4Un autre mur antique, probablement de soutènement, a été dégagé sur une longueur de 13 m à proximité de la chapelle Saint-Symphorien. Il a été réutilisé à l’époque médiévale comme paroi de plusieurs sépultures en coffre de pierre, son parement étant même découpé par endroits pour recevoir les dalles de couverture des tombes.

5Une occupation tardo-antique des lieux, plus dispersée toutefois, est également clairement attestée par des éléments mobiliers attribuables à l’Antiquité tardive.

6Dans cette même zone, le recueil de rares fragments céramiques appartenant à des formes hautes de type « pegau » caractéristiques des xie-xiie s. témoigne d'un usage au Moyen Âge médian.

7Une vingtaine de tombes médiévales (xe-xiie s.), non fouillées dans le cadre du diagnostic, ont été reconnues à proximité de la chapelle, au nord de l’édifice. La plupart sont des sépultures en coffre de pierre alors que quelques-unes sont taillées dans le rocher et couvertes par des dalles de pierre. Certaines présentent une forme anthropomorphe avec une loge céphalique.

8Une maçonnerie large de 0,85 m, constituée de deux parements de blocs calcaires équarris disposés en assises et d’un remplissage avec des pierres sans mortier, a été découverte. Sa mise en œuvre est assez soignée et elle pourrait correspondre à une construction datant de l’Antiquité tardive ou du début du Moyen Âge (mur pouvant délimiter les limites du castrum). Enfin, de nombreux tessons (633) de céramique médiévale de la fin du xiiie et du début du xive s. (céramique à glaçure plombifère et pâte réfractaire de type Uzège et céramique verte et brune) témoignent du prolongement de l’occupation du secteur jusqu’au xive s.

9Ainsi, au regard des vestiges découverts dans le cadre de ce diagnostic et de leur faible enfouissement, une fouille archéologique préventive pourrait s’avérer indispensable.

Caumont-sur-Durance, Saint-Symphorien, vue du mur antique Mr 304 et des sépultures de part et d’autre.

Caumont-sur-Durance, Saint-Symphorien, vue du mur antique Mr 304 et des sépultures de part et d’autre.

Cl. G. Baro

Haut de page

Table des illustrations

Titre Caumont-sur-Durance, Saint-Symphorien, vue du mur antique Mr 304 et des sépultures de part et d’autre.
Crédits Cl. G. Baro
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/24519/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guilhem Baro, « Caumont-sur-Durance (Vaucluse). Saint-Symphorien »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 347-348.

Référence électronique

Guilhem Baro, « Caumont-sur-Durance (Vaucluse). Saint-Symphorien » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 03 février 2020, consulté le 15 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/24519

Haut de page

Auteur

Guilhem Baro

service d’archéologie du département de Vaucluse (S.A.D.V.)

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guilhem Baro

service d’archéologie du département de Vaucluse (S.A.D.V.)

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals