Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
V. – Installations artisanales
V. B1. – Carrières, mines et métallurgie : opérations de terrain

Rouvres (Seine-et-Marne). Grande Rue Est – « Les prés pourris »

Responsable d’opération : Gaëlle Bruley-Chabot
p. 364-365

Texte intégral

1L’aménagement d’une zone pavillonnaire à l’entrée SO du village de Rouvres, commune voisine de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), a donné lieu à une fouille d’environ 1 ha où l’on a pu étudier une occupation du premier Moyen Âge. En bordure du ru du Vivien, la parcelle se situe au lieu-dit « les Prés pourris ». Ce toponyme n’est pas usurpé, le terrain garde une hygrométrie importante. L’organisation de cette implantation dépend de cette rivière et d’un chemin perpendiculaire qui mène à celle-ci. Les structures d’habitat ne dépassent pas une certaine distance par rapport à la rive, pour la phase vie-viiie s., qui représente la majorité des vestiges, cette distance est de 30 m. À partir du ixe s., cette distance augmente (55 m) et l’habitat se recentre vers le cœur du village actuel sur lequel nous ne disposons pas d’autre fenêtre d’observation.

2Cette portion de village vie-viiie s. se caractérise par une activité dominante du travail métallurgique dont les rejets ont été concentrés sur le chemin. De part et d’autre de ce dernier, se développent des bâtiments sur poteaux plantés et tout un panel de structures de combustion lié à différentes phases du travail de forge. On compte plusieurs petits foyers circulaires en fosses, des fosses circulaires rubéfiées plus importantes en une ou deux parties et des fosses quadrangulaires rubéfiées dont certaines contiennent des fragments de torchis pouvant indiquer des parois construites en terre. La possibilité qu’il y ait une activité de charbonnage au côté des foyers de forge est en étude.

3Cet artisanat s’inscrit dans un habitat fossoyé qui comporte également quelques fours à pain et des bâtiments excavés.

Rouvres, Grande Rue Est – « Les prés pourris », succession d’une cabane excavée et de deux fours à pain.

Rouvres, Grande Rue Est – « Les prés pourris », succession d’une cabane excavée et de deux fours à pain.

Cl. G. Bruley-Chabot, Inrap

Haut de page

Table des illustrations

Titre Rouvres, Grande Rue Est – « Les prés pourris », succession d’une cabane excavée et de deux fours à pain.
Crédits Cl. G. Bruley-Chabot, Inrap
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/24653/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 996k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gaëlle Bruley-Chabot, « Rouvres (Seine-et-Marne). Grande Rue Est – « Les prés pourris » »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 364-365.

Référence électronique

Gaëlle Bruley-Chabot, « Rouvres (Seine-et-Marne). Grande Rue Est – « Les prés pourris » » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 03 février 2020, consulté le 09 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/24653

Haut de page

Auteur

Gaëlle Bruley-Chabot

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Gaëlle Bruley-Chabot

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals