Navigazione – Mappa del sito
Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
VI. – Archéologie subaquatique, épaves et installations portuaires
VI. 2. – Prospections

Poitiers (Vienne). Les rivières le Clain et la Boivre

Responsabile dell'operazione: Camille Gorin
p. 375

Testo integrale

1La prospection réalisée en 2018 fait suite à trois années de prospection inventaire, puis thématique, sur les rivières du Clain et de la Boivre enserrant la ville de Poitiers (Vienne, Nouvelle-Aquitaine). Depuis septembre 2016, ces opérations s’inscrivent dans le cadre d’un doctorat effectué à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et portant sur la ville de Poitiers et ses itinéraires fluviaux et terrestres des premières phases urbaines jusqu’à la fin du xviie s. Ces quatre années de prospection ont permis de localiser et de documenter les aménagements et les vestiges présents dans le lit et sur les berges de deux « petites rivières » en milieu urbain. Depuis 2015, les différents types de prospections réalisés (kayak, sonar, subaquatique et géophysique) ont apporté des réponses aux questionnements soulevés par le travail de doctorat en cours : quels sont les vestiges matérialisant le passage des voies terrestres et quels points de franchissement peut-on observer ? Quels types d’aménagements sont visibles sur l’emprise actuelle des rivières de Poitiers ? Quels sont les indices de l’utilisation de ces rivières comme voies navigables à travers le temps ? Comment ont-elles évolué au cours du temps ?

2La campagne de l’année 2018 a permis de compléter et de terminer la prospection sonar sur l’emprise du Clain se situant dans Poitiers. Les résultats sont particulièrement positifs, notamment grâce à la qualité du sondeur utilisé (sondeur hélix génération 2, expertise Félix Gomez, BatyScan), offrant une image sonar très précise du fond du Clain. Les deux zones prospectées se situent en amont de la chaussée de Tison et en aval de la Porte de Paris. L’opération a permis de repérer deux hauts-fonds, ainsi que de nombreuses autres « anomalies » telles que des blocs, pieux et des aménagements de berge. L’emprise planifiée en 2016 étant désormais complète, des comparaisons ont été faites sur les différentes sections du Clain concernant la morphologie du chenal et la profondeur d’eau. Il est très clairement apparu que la partie du Clain située dans Poitiers (« Clain urbain ») et beaucoup moins profonde que celle située en dehors de la ville (« Clain rural »).

3Les opérations de prospection subaquatique de cette année ont également offert la possibilité de vérifier six hauts-fonds repérés en prospection sonar en 2016 et 2017 parmi eux, cinq ont révélé des vestiges archéologiques. Le haut-fond no 2 correspond probablement à un aménagement barrant la rivière et servait peut-être de bief pour l’alimentation d’un moulin. Le haut-fond en face de la zone d’activité artisanale antique de l’Hôpital Pasteur (fouilles de « Saint-Cyprien », F. Gerber 2013) a révélé la présence de blocs quadrangulaires du côté de la rive droite, dont certains portaient des traces d’outil. Ces dernières correspondraient à celles d’une bretture à dents larges selon Thierry Gregor (UMR 7302).

4Durant quatre jours, la prospection subaquatique s’est concentrée sur l’étude et la datation d’une structure découverte en 2015 et barrant la rivière en face de l’église Sainte-Radegonde. Les études archivistiques et les travaux de terrain réalisés sur cette zone permettent d’interpréter ces vestiges comme un bief alimentant un, voire deux moulins. D’une longueur de 50 m et d’une largeur variant entre 3 et 4 m, il est formé de blocs alignés en aval et de 24 pieux repérés sur la partie amont. Sept de ces pieux ont été prélevés et ont fait l’objet de six datations dendrochronologiques et d’une datation radiocarbone. Parmi eux, trois sont compris dans une fourchette de datations correspondant à la première moitié du xiie s. L’emplacement du ou des moulins n’a pas pu être identifié, la rive gauche recouvrant sans doute une partie des vestiges et toute la partie rive droite étant très arasée. De nouveaux relevés topographiques ont ensuite été réalisés sur le bief du moulin pour situer les nouvelles découvertes de cette année. De plus, les vestiges repérés l’an passé sur la Boivre en prospection kayak ont également été localisés de manière précise.

5L’année 2019 permettra de compléter les datations des points de franchissements et des autres aménagements fluviaux repérés (six datations 14C prévues), en vue de l’intégration, de l’analyse et de la publication de ces données de terrain en lien avec le rendu de la thèse de doctorat en cours.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Camille Gorin, « Poitiers (Vienne). Les rivières le Clain et la Boivre »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 375.

Notizia bibliografica digitale

Camille Gorin, « Poitiers (Vienne). Les rivières le Clain et la Boivre » [scheda archeologica],Archéologie médiévale [Online], 49 | 2019, online dal 03 février 2020, consultato il 02 juillet 2020. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/24719

Torna su

Autore

Camille Gorin

Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne, UMR 7041, ArScAn

Torna su

Responsabile dell'operazione

Camille Gorin

Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne, UMR 7041, ArScAn

Torna su

Diritti d'autore

Archéologie Médiévale

Torna su
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals