Navigation – Plan du site

AccueilNuméros49Chronique des fouilles médiévales...VI. – Archéologie subaquatique, é...VI. 2. – ProspectionsReugny, Nassigny, Vallon-en-Sully...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
VI. – Archéologie subaquatique, épaves et installations portuaires
VI. 2. – Prospections

Reugny, Nassigny, Vallon-en-Sully (Allier). Lit de la rivière Cher

Responsable d’opération : Olivier Troubat
p. 375-376

Texte intégral

1La prospection du Val de Cher a été reprise cette année, du sud au nord, à Reugny, Nassigny et Vallon-en-Sully (03). L’année précédente, la campagne s’était arrêtée au nord de Reugny à un barrage de bois et blocs, daté entre le iie s. avant J.-C. et le ier s. après J.-C. La structure de l’ouvrage orientait vers un duit de navigation. Une perte de cargaison de blocs de calcaire avait également été observée sous les plantes aquatiques.

2La recherche a repris à cet endroit en début de saison, dans un lit bien dégagé du couvert végétal et a confirmé l’hypothèse : si le Cher est officiellement navigable à partir du Moulin d’Enchaume à Vaux / Saint-Victor, la réalité n’en était pas certaine. Les archives l’évoquent en limite de Vaux et de Reugny. La prospection en montre les premières traces en aval à Reugny. Les pertes de cargaison de blocs deviennent ensuite ponctuelles à Nassigny, pour devenir très courantes à Vallon-en-Sully où était exploité un grès pour la construction et les meules. Un embarcadère pour des blocs de taille préformés a été trouvé cette année au Pré Vallon à Vallon.

3À Nassigny, une zone de taille d’un grès grossier à inclusions de galets, ennoyée par la rivière, a montré des ébauches de meules gallo-romaines comparables au grès permien de plusieurs meules antiques découvertes à Montluçon/03 et Bruère-Allichamps/18 depuis 2012.

4Dans cette partie du Val de Cher, l’exploitation de sablières dans la 2e moitié du xxe s. a provoqué une incision importante du lit, de même que le passage de l’autoroute A 71 en travers de la vallée a remanié le cours, enroché les rives, provoquant la destruction des vestiges archéologiques, sur plusieurs centaines de mètres en aval. La traversée de la commune de Nassigny et du sud de celle de Vallon a donné très peu de vestiges et a montré l’effet délétère des enrochements, avec des reculs brutaux des rives à l’occasion notamment des crues importantes du printemps 2018.

5Outre la carrière de meules – blocs suffisamment compacts pour résister au courant – n’ont été trouvés dans cette zone que les restes très partiels – découverts et quasiment détruits par les dernières crues – d’une pêcherie fixe avec lest d’engin de pêche, datés par dendrochronologie aux premières années du xvie s. Dans la même portion de rivière, il n’a pas été possible de retrouver une épave présumée chargée de blocs, photographiée en 2017 par des riverains et réenfouie par la modification du lit.

6Au nord du village de Vallon-en-Sully, la rivière est moins perturbée et les traces de trois moulins ont pu être trouvées (une meule hydraulique seule près du village, un moulin abandonné au xviiie et celui ci-après), l’embarcadère de blocs de grès cité, ainsi que l’épave d’un bateau technique métallique, probablement lié à la reconstruction du pont de Vallon en 1942.

7Dégagé récemment par un changement de cours de la rivière, en face du hameau de Ris (commune de Vallon-en-Sully), un barrage a été mis à jour, constitué de plusieurs alignements de pieux de chêne sur lesquels ont été insérés des plessis de bois blanc, formant un squelette solide sur le fond argilo-sableux. Un enrochement de pierres de carrière et de boulets de rivière vient garnir la structure. Cette technique a déjà été observée à Saint-Victor/03 et Bruère-Allichamps/18. Les datations 14C ont donné une plage à 2 sigmas entre 429 et 643 après J.-C (475-620 à un sigma). Cette structure de barrage de moulin porte à six les découvertes de moulins hydrauliques mérovingiens dans le lit du Cher (départements de l’Allier et du Cher) sur les huit découverts en France.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Troubat, « Reugny, Nassigny, Vallon-en-Sully (Allier). Lit de la rivière Cher »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 375-376.

Référence électronique

Olivier Troubat, « Reugny, Nassigny, Vallon-en-Sully (Allier). Lit de la rivière Cher » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 03 février 2020, consulté le 28 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/24724 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.24724

Haut de page

Auteur

Olivier Troubat

FFESSM

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Olivier Troubat

FFESSM

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search