Skip to navigation – Site map
Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Airvault (Deux-Sèvres). 3, rue Port Caillon « Vieux Relais »

Archaeological project director: Emmanuel Barbier
p. 212

Full text

1La commune d’Airvault est située au nord du département des Deux-Sèvres, sur un terrain calcaire composé de plaines et de plateaux entaillés par le cours d’eau sinueux du Thouet. Mentionné en tant que vicus dès le troisième quart du xe s. dans un acte évoquant la fondation de l’église (copie Dom Fonteneau, t. XXVI, fol. 143), le bourg s’est développé au creux d’une vallée, dans laquelle est installée l’abbatiale de l’abbaye avec les bâtiments conventuels attenants au sud. Un château, propriété des vicomtes de Thouars, dominait au nord l’autre versant. Le bourg, délimité par une enceinte durant la période médiévale s’est principalement développé à l’ouest de ces deux entités de part et d’autre de la vallée. Le versant sud est toutefois plus vaste et accueille notamment sur le plateau, hors de l’enceinte, une aumônerie et une chapelle avec un vaste cimetière attenant.

2La topographie médiévale du bourg qui transparaît très nettement dans le maillage parcellaire actuel, est confirmée par la préservation de nombreuses bâtisses de la fin du Moyen Âge dotées, pour certaines, de façades à pans de bois.

3Parmi celles-ci se distingue une auberge dont les premières mentions connues remontent à 1630. Elle se développe, avec ses écuries, au sein d’un îlot délimité de part et d’autre par deux voies menant vers l’abbaye. Le souhait de réhabiliter cet espace, dont l’état se dégrade depuis son abandon (une vingtaine d’années), a motivé la réalisation d’un diagnostic archéologique.

4Les différentes tranchées d’évaluation, réalisées en dehors des bâtiments, font état d’une occupation assez tardive assurée après un remblaiement de l’espace situé en fond de vallon. Des apports massifs et relativement rapides de matériaux ont participé vers la fin du Moyen Âge à l’assainissement des lieux soumis à une humidité importante. La proximité d’une fontaine sur le parvis de l’abbatiale et la canalisation partielle de son débit, reconnue au gré de travaux dans la rue située en confrontation de l’auberge, sont autant d’indices attestant d’importantes résurgences de la nappe de surface. Les différentes tranchées du diagnostic semblent le confirmer.

5Aucune occupation antérieure à ces dépôts massifs ne fut observée dans le cadre limité de l’opération. Au contraire, cet exhaussement du sol semble assurer le développement de l’îlot, notamment sur sa partie sud (fond de vallon) où est apparu un vaste ensemble bâti. Ce dernier se compose d’au moins un bâtiment doté d’une cheminée et agrémenté d’un sol en tomettes. Il est complété, en arrière-cour, par un autre bâtiment vraisemblablement ouvert, mais pourvu d’une nouvelle cheminée (cuisine ? four ?). Une latrine maçonnée complète l’ensemble qui ne relève peut-être pas de la même propriété.

6Un jardin semble avoir perduré au cœur de l’îlot. Sa partie nord, située à l’amorce du vallon, connaît toutefois quelques aménagements d’agréments (caniveaux, cours galetées) situées à l’arrière des bâtiments installés contre la rue.

7Ces vestiges témoignent d’un ensemble bâti inédit abandonné à partir du xviie s. L’occupation ne paraît pas très dense, la construction des bâtiments étant assurée à la suite du remblaiement de l’espace réalisé à partir du xive s. Quelques indices d’une occupation plus précoce ont été observés sur la partie nord de l’îlot (xie-xiiie s.), mais celle-ci demeure très résiduelle. Le cœur de l’îlot, délimité par deux voies menant vers l’abbatiale, semble donc peu occupé avant le bas Moyen Âge.

Top of page

References

Bibliographical reference

Emmanuel Barbier, « Airvault (Deux-Sèvres). 3, rue Port Caillon « Vieux Relais » »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 212.

Electronic reference

Emmanuel Barbier, « Airvault (Deux-Sèvres). 3, rue Port Caillon « Vieux Relais » » [Note of archaeological project],Archéologie médiévale [Online], 49 | 2019, Online since 03 February 2020, connection on 13 August 2020. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/24980

Top of page

About the author

Emmanuel Barbier

Inrap

By this author

Top of page

Archaeological project director

Emmanuel Barbier

Inrap

Project(s) supervised by this archaeologist

Top of page

Copyright

Archéologie Médiévale

Top of page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals