Skip to navigation – Site map

HomeNuméros49Chronique des fouilles médiévales...I. – Constructions et habitats ci...I. 1. – Opérations de terrainBlois (Loir-et-Cher). 13 bis rue ...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Blois (Loir-et-Cher). 13 bis rue des Ponts Chartrains

Archaeological project director: Anne-Marie Jouquand
p. 218-219

Full text

1Réalisée durant l’automne-hiver 2014-2015, préalablement à la construction de logements sociaux, la fouille du 13 bis rue des Ponts Chartrains a porté sur une superficie de 3 413 m², localisée en limite septentrionale du faubourg de Blois-Vienne. Elle fait suite à une étude de bâti réalisée dans l’urgence en 2013 par V. Mataouchek (Inrap) et à un diagnostic mené par F. Capron (Inrap) en 2014.

2Il est désormais admis que les origines de la ville de Blois sont anciennes : une agglomération secondaire antique, succédant à une occupation de la Tène, se développe de part et d’autre des berges de la Loire autour d’un point de franchissement situé aux confins de la cité des Carnutes. Les premières mentions de Blois datent de la période mérovingienne. Si la ville médiévale se fixe sur le coteau autour de la résidence castrale des vicomtes puis des comtes de Blois, qui deviendra à la Renaissance résidence royale, le faubourg de Vienne, en revanche, moins bien connu, prend place sur l’autre rive, dans la plaine soumise aux inondations du grand fleuve. Il est aujourd’hui connu des médiévistes car il abrite l’aître Saint-Saturnin, contemporain du règne de François ier, l’un des quatre cimetières monumentaux à galerie subsistant en France.

3Si les observations indiquent une fréquentation du terrain à la Préhistoire et à la Protohistoire, l’emprise n’a pas livré de vestiges gaulois et antiques. Concentrées dans la moitié NE du terrain, les 52 structures rattachées à l’occupation qui se développe entre les ve-vie et le viiie s. caractérisent un secteur spécialisé consacré au stockage et à l’extraction (fosses, trous de poteau, puits et une tombe). Il pourrait sans doute se rapporter à une occupation agropastorale plus importante, encore mal définie, et traduire des micro-déplacements des pôles d’occupation sur un territoire en lien avec les points de franchissement de la Loire. La présence du fleuve est prégnante sur ce territoire et des apports de sédiment vont se succéder sans interruption. L’emprise semble par la suite exploitée à des fins agricoles. On note ainsi 80 vestiges, pour l’essentiel des fosses.

4À la fin du xve s. et au début du xvie s., une propriété protégée par un solide mur de clôture marque une phase d’expansion de l’urbanisation en Vienne, conséquence probable de l’essor urbain amorcé à la fin de la guerre de Cent Ans et de la pression foncière qui sévit dans la ville enclose à cette période, suite à l’arrivée à Blois du roi et de la cour en 1498. Elle se compose d’un ensemble de bâtiments juxtaposés, dont un pigeonnier sur pied et un grand logis Renaissance dont les modénatures de fenêtres imitent celles de l’aile Louis XIII du château de Blois. Dans la cave, dont les murs sont liés au mortier hydraulique et étanchéifiés par un cordon d’argile, un commerce (monnaies, plateau de balance, cannelles de tonneaux…), peut-être de vin ou de vinaigre, se développe pour un temps. Les archives ne mentionnent pas directement le commanditaire de ce programme mais suggèrent comme le mobilier une demeure de notable. À côté de cet hôtel périurbain protégé par sa clôture qui émerge de la plaine inondable, le reste du terrain semble toujours soumis aux crues de la Loire. Un chemin aménagé au fond d’une boire est colmaté par un important dépôt sableux et le bâti qui prend place ensuite en bordure de la rue des Ponts Chartrains est détruit par des crues importantes. En fond de cour, des latrines maçonnées ont livré un lot de vaisselle exceptionnelle en étain (pichets et assiettes) et quelques verres à jambe, datés entre le dernier quart du xvie s. et le xviie s. Ils fournissent un terminus post quem à ces événements catastrophiques. L’organisation des premiers bâtiments suggère un lotissement plutôt lâche et irrégulier laissant de grands espaces non bâtis en cœur d’îlot qui ont pu être mis en culture par intermittence. Le bâti actuel du quartier est directement hérité de ces transformations qui n’ont pas totalement effacé les projets initiaux. Les derniers bâtiments encore en élévation en 2013, prennent appui sur les quelques tronçons de mur rescapés. Les crues très fréquentes dans le faubourg de Vienne, et particulièrement bien attestées par les textes à partir de la fin du xvie s., vont persister avec une relative fréquence jusqu’au xixe s., malgré toutes les tentatives de protection (canal de dérivation des eaux, levées…).

Blois, 13 bis des Ponts Chartrains, vue de la cave du grand logis renaissance.

Blois, 13 bis des Ponts Chartrains, vue de la cave du grand logis renaissance.

Cl. J.-F. Coulon, Inrap

Top of page

List of illustrations

Title Blois, 13 bis des Ponts Chartrains, vue de la cave du grand logis renaissance.
Credits Cl. J.-F. Coulon, Inrap
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/24987/img-1.jpg
File image/jpeg, 991k
Top of page

References

Bibliographical reference

Anne-Marie Jouquand, « Blois (Loir-et-Cher). 13 bis rue des Ponts Chartrains »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 218-219.

Electronic reference

Anne-Marie Jouquand, « Blois (Loir-et-Cher). 13 bis rue des Ponts Chartrains » [Note of archaeological project],Archéologie médiévale [Online], 49 | 2019, Online since 03 February 2020, connection on 20 September 2020. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/24987 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.24987

Top of page

About the author

Anne-Marie Jouquand

Inrap

Top of page

Archaeological project director

Anne-Marie Jouquand

Inrap

Top of page

Copyright

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Top of page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search