Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Falaise (Calvados). Place Guillaume le Conquérant

Responsable d’opération : Bénédicte Guillot
p. 223

Texte intégral

1Le projet de création d’un parking par la ville de Falaise en arrière de l’Espace Nelson Mandela, place Guillaume le Conquérant, a suscité un diagnostic archéologique qui a permis d’observer la première occupation aux abords des fortifications urbaines et en arrière des habitats devant se développer le long de la voirie à l’est.

2L’apparition du terrain naturel fournit d’abord des indications sur la topographie à la période médiévale. En effet, il existe au SE une grande dépression qui pourrait être le témoin d’une ancienne carrière de schiste, comblée avec du mobilier du xiie-début du xiiie s.

3Le terrain est ensuite occupé par des terres à jardins au moins jusqu’au xvie s., mais la phase d’occupation principale est comprise entre la seconde moitié du xiiie s. et le début du xive s. Le terrain qui sert alors de jardins et de dépotoir, contient également des latrines maçonnées au NE. Ces dernières sont construites sur trois côtés en schiste et calcaire, liés à l’argile et grossièrement assisés. La quatrième paroi est formée directement par le socle rocheux. Le tout forme un plan carré de 1,70 m de côté intérieur.

4Le comblement issu des terres à jardins et des latrines est globalement daté de la même période, soit la seconde moitié du xiiie s. L’étude céramique montre que le lot peut être comparé à celui découvert lors des fouilles du bastion NO du château de Falaise (resp. d’op. Brown, Oxford Archaeology, 2011), avec une forte proportion de céramiques locales, associées, pour les formes les plus fines de vaisselle de table, à des productions de la plaine de Caen au travers de pichets et de cruches très décorés. On se situerait donc plutôt dans les jardins de grandes demeures appartenant à la classe aisée de Falaise, probablement en lien avec le château tout proche.

5Un incendie détruit les latrines, conduisant à un abandon définitif de celles-ci dès la fin du xiiie-début xive s., selon le mobilier céramique recueilli dans ces derniers niveaux. Au xvie s., l’angle SE de la structure est repris avec la construction de nouvelles maçonneries, plus importantes que les premières, liées avec un mortier sableux beige-clair.

6Enfin, le diagnostic a permis de préciser l’emprise de la tour située au SO du terrain. Si aucune maçonnerie n’a été mise au jour, son comblement, réalisé au moyen de gravats lâches et de matériaux de démolition issus des bombardements de 1944, permet de déterminer un diamètre de l’ouvrage entre 9 et 10 m.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bénédicte Guillot, « Falaise (Calvados). Place Guillaume le Conquérant »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 223.

Référence électronique

Bénédicte Guillot, « Falaise (Calvados). Place Guillaume le Conquérant » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 03 février 2020, consulté le 11 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/24994

Haut de page

Auteur

Bénédicte Guillot

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Bénédicte Guillot

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals