Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône). Chemin des Lices

Responsable d’opération : Elsa Frangin
p. 244-245

Texte intégral

1Préalablement à un projet de mise en valeur du chemin des Lices, situé en contrebas du château de l’Empéri au cœur de la ville de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône), la municipalité a fait une autosaisine au service régional de l’archéologie afin de sonder cet espace d’une emprise générale d’environ 800 m2.

2Six tranchées ont été ouvertes au total, quatre par une mini-pelle de 1,7 tonne dans la partie orientale du chemin, en raison d’un accès très étroit à celle-ci, et deux par une mini-pelle de 5 tonnes dans sa partie NO. Les quatre sondages orientaux ont montré une importante puissance sédimentaire anthropique, comprise entre 2 m et 3 m d’épaisseur et une grande diversité de vestiges des périodes médiévale et moderne.

3Outre la découverte de tessons résiduels de céramique datés entre le vie s. av. J.-C. et le viie s. ap. J.-C. attestant d’une occupation antérieure aux alentours du site, les vestiges les plus anciens retrouvés concernent une batterie de sept silos creusés dans les marnes naturelles. Ils ont été retrouvés, avec une petite plaque-foyère et le niveau de piétinement associé, dans un petit sondage de 15 m2 au centre de la partie orientale du chemin des Lices. Les silos, d’un diamètre compris entre 0,80 m et 1 m, comportent pour trois d’entre eux un bouchon ou couvercle circulaire en calcaire. L’un d’entre eux présentait aussi une margelle maçonnée sous le bouchon. Son ouverture a montré que la structure, d’une profondeur totale de 2,4 m, était entièrement vide de sédiments, hormis la présence d’un petit effondrement de paroi. Cette vacuité du creusement a aussi été observée pour les deux autres fosses scellées par un bouchon en pierre, ainsi qu’une autre qui ne contenait qu’un bouchage supérieur de marnes remaniées et cailloux sur une épaisseur d’environ 20 cm. Le remplissage sédimentaire de deux autres fosses a quand même permis de récupérer du mobilier céramique daté entre le xe et le xiie s. Le bouchon en pierre de l’une de ces fosses a ensuite été intégré dans un mur de bouchage et confortement du rocher sur lequel est installé le château médiéval de l’Empéri. Ce mur, mis en place aux alentours des xiiexiiie s., a fait l’objet d’une reprise entre la fin du xiiie et le xive s., le niveau de démolition ou d’effondrement associé ayant été retrouvé dans le cadre du sondage.

4De la même période que ces vestiges médiévaux, ont aussi été retrouvés, dans deux autres tranchées méridionales, des horizons de circulation ou de chemin superposés sur une épaisseur totale de 50 à 70 cm au-dessus du substrat marneux. Ces niveaux étaient formés de limons mêlés à de nombreuses pierres, cailloux et graviers, ainsi que des poches de cendres et des inclusions charbonneuses. Ils recelaient de nombreux fragments de céramique écrasés à plat, datés entre le xie s. et la fin du xiiie s., et des ossements de faune.

5Ce chemin, d’une largeur minimale de 3,5 à 4,7 m, a ensuite été entaillé par des structures bâties attribuées au xve s. par la découverte de tessons de cette période dans la tranchée de fondation d’un des murs. Ces vestiges concernent un petit espace enterré et préalablement voûté entrevu sur une surface dégagée de 1,44 m2 (1,6 × 0,9 m) et une hauteur conservée de 1,35 m dont 0,40 m creusé dans le substrat marneux. Limitée par des murs en moellons et blocs équarris de molasse liés à la terre, la structure est enduite de mortier de chaux sur ses faces internes parementées. Son comblement final a livré du verre et des céramiques quasiment complètes datées entre la fin du xve et le début du xvie s. Le mur septentrional de cette petite pièce enterrée, assimilable à un cellier ou petite cave, est imbriqué avec un autre gros massif maçonné qui constitue partiellement la base et le piédroit méridional d’une canalisation bâtie d’orientation OE. Cette dernière est couverte de blocs quadrangulaires disposés en boutisses qui forment les claveaux de voûtement du conduit interne. Celui-ci, large de 45 cm et haut de 40 cm, présentait un remplissage interne très graveleux et homogène qui a livré quelques rares tessons de céramique datables du xve s. Cette canalisation aboutit à l’ouest sur une fosse circulaire qui a également servi de « puits perdu » à une petite rigole d’évacuation des eaux taillée dans le rocher à l’aplomb d’une des pièces du château de l’Empéri.

6En partie associé à ces structures du début de l’époque moderne, par un niveau de brasier formé de déchets de taille, a également été dégagé un petit front d’extraction dans le rocher au SO.

Salon-de-Provence, chemin des Lices, vue du sondage avec les silos médiévaux dont certains possédant encore leur couvercle en pierre.

Salon-de-Provence, chemin des Lices, vue du sondage avec les silos médiévaux dont certains possédant encore leur couvercle en pierre.

Cl. E. Frangin, Inrap

Haut de page

Table des illustrations

Titre Salon-de-Provence, chemin des Lices, vue du sondage avec les silos médiévaux dont certains possédant encore leur couvercle en pierre.
Crédits Cl. E. Frangin, Inrap
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/25034/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 955k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elsa Frangin, « Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône). Chemin des Lices »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 244-245.

Référence électronique

Elsa Frangin, « Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône). Chemin des Lices » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 03 février 2020, consulté le 12 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/25034

Haut de page

Responsable d’opération

Elsa Frangin

Inrap

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals