Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Cusset (Allier). Place Victor Hugo

Responsable d’opération : Franck Chaleat
p. 271-272

Texte intégral

1Entre le 14 juin et le 28 septembre 2018, la place Victor-Hugo de Cusset a fait l’objet d’une fouille préventive s’étendant sur 750 m², en lien avec un projet de réfection totale de la place incluant la réalisation d’un dallage, l’insertion d’une fontaine enterrée et la plantation de bandes arborées. Cette opération prolonge un diagnostic antérieur réalisé au même emplacement entre le 4 et le 22 décembre 2017 : il a pris la forme de six sondages d’emprise variable, quatre implantés sur la place et deux dans les espaces adjacents (rue du Censeur, Place Radoult de Lafosse).

2Dès 1992-1993, le percement de vastes tranchées de réseaux avait permis de repérer des thermes gallo-romains (ier et iie s. d. n. è.) (direction Jacques Corrocher). Plusieurs maçonneries postérieures avaient été rattachées aux trois églises ceinturant la zone au Moyen Âge, à savoir l’église abbatiale Saint-Sauveur au sud (fondée dès 882), l’église paroissiale Saint-Saturnin à l’est (instaurée à la fin du xie s.) et l’église collégiale de pèlerinage Notre-Dame à l’ouest (érigée dans la seconde moitié du xiie s.), l’espace intercalaire abritant jusqu’à la Révolution le cimetière paroissial.

3La fouille a complété et précisé la séquence repérée lors du diagnostic. Le substrat naturel, atteint en plusieurs endroits, est un ensemble d’alluvions qui autorisent à décrire un paysage ripuaire sans doute très tôt canalisé, puisqu’au moins un fossé protohistorique semble avoir accompagné une intense circulation d’eau (La Tène C2), en partie ouest de la place.

4Par le diagnostic, on a pu prouver qu’une large occupation bâtie du Haut-Empire, antérieure à la période flavienne (espaces maçonnés accompagnés de constructions légères à poteaux, non vus en 1992-1993), dépasse l’emprise de la place : les bâtis maçonnés se trouvent en partie orientale (rue du Censeur), tandis qu’une zone peut-être plus rurale (paléosol, trous de poteau) caractérise le tiers ouest de la place. Ces installations précèdent le complexe thermal du iie s. de n. è., dans lequel, grâce à la fouille, deux phases de construction/reprise ont été repérées.

5En revanche, directement installés sur les structures antiques, les niveaux funéraires les plus bas remontent au haut Moyen Âge, ce qui peut laisser supposer l’existence d’une zone sépulcrale en aire ouverte aux pieds de la future abbatiale Saint-Sauveur. Dans ces niveaux subsistent plusieurs sarcophages de grès appréhendés par la fouille, réutilisés par la suite pour des inhumations secondaires. L’intervention de l’été 2018 permet de supposer l’existence d’un petit lieu de culte alto-médiéval avec abside au NO de la place, sans doute en lien avec ces premières sépultures.

6De plus, depuis le diagnostic, il a été possible d’étoffer la connaissance de l’église canoniale romane de Notre-Dame, dont le plan au sol paraît correspondre à celui porté sur une archive du xixe s. jusque-là considéré comme fantaisiste : le chevet comportait bien quatre absidioles rayonnantes greffées sur le chœur. La fouille semble montrer que cette église du xiie s. serait alors venue envelopper, en l’intégrant, le lieu de culte alto-médiéval, qui aurait dès lors occupé une travée du déambulatoire nord.

7Les découvertes permettent de suivre l’usage cimétérial jusqu’à l’époque moderne, ainsi que la reconstruction, aux xviiexviiie s., du bras nord du transept de l’église abbatiale s’avançant dans le cimetière central : l’état médiéval de l’abbatiale reste pour autant inaccessible. L’église paroissiale est, quant à elle, peu concernée par l’emprise de la fouille, mais on a pu mettre au jour le mur de façade de son clocher, probablement de la fin du Moyen Âge, qui vient recouper une grande série de tombes en coffrage ; l’un des sondages du diagnostic avait déjà permis de retrouver dans sa nef, sous les remblais de la place du xixe s., un moule de cloches de l’époque moderne.

8L’ensemble des caveaux funéraires aménagés dans Notre-Dame et autour de l’édifice ont tous été comblés par les niveaux de démolition consécutifs aux destructions révolutionnaires. Ceci autorise à fixer, à plusieurs endroits, le niveau de circulation de la place d’armes inaugurée à la même période. Celle-ci succède à un premier rabotage sévère du cimetière à la fin du xviie s., l’aire sépulcrale étant devenue trop haute du fait de l’ajout continu de terres.

9De la place du xixe s., en revanche, peu d’éléments sont appréhendés : si on saisit des traces probablement liées au chantier de construction de la nouvelle église Saint-Saturnin bâtie entre 1857 et 1869, aucun niveau de voirie dûment constitué et antérieur au xxe s. n’a pu être reconnu. La couche superficielle des sols est accompagnée d’une présence dense de réseaux souvent non cartographiés qui ont largement entamé les structures précédentes.

Cusset, place Victor Hugo, montage photographique de l’ensemble des vestiges découverts et fouillés durant l’été 2018, à partir de campagnes successives de prises de vue par drone.

Cusset, place Victor Hugo, montage photographique de l’ensemble des vestiges découverts et fouillés durant l’été 2018, à partir de campagnes successives de prises de vue par drone.

Cl. SAPDA

Haut de page

Table des illustrations

Titre Cusset, place Victor Hugo, montage photographique de l’ensemble des vestiges découverts et fouillés durant l’été 2018, à partir de campagnes successives de prises de vue par drone.
Crédits Cl. SAPDA
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/25120/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1004k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Franck Chaleat, « Cusset (Allier). Place Victor Hugo »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 271-272.

Référence électronique

Franck Chaleat, « Cusset (Allier). Place Victor Hugo » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 03 février 2020, consulté le 12 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/25120

Haut de page

Auteur

Franck Chaleat

service d’archéologie préventive du département de l’Allier [SAPDA]

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Franck Chaleat

service d’archéologie préventive du département de l’Allier [SAPDA]

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals