Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Noirmoutier-en-l’Île (Vendée). 689, rue de l’Église

Responsable d’opération : Caroline Chauveau
p. 283-284

Texte intégral

1Le diagnostic archéologique a été réalisé sur l’emprise de la future maison paroissiale. Les cinq sondages étaient situés au nord de l’abbatiale Saint-Philbert. Fondé vers 675–677 par l’abbé de Jumièges et Ansoald, évêque de Poitiers, cet établissement monastique connaît un essor immédiat, soutenu par les nombreux dons des hauts dignitaires de l’aristocratie carolingienne. L’église est reconstruite au xiie s., une crypte y est alors aménagée pour accueillir les reliques du saint dont le culte est déjà attesté, au début du ixe s., dans le récit du moine Ermentaire. Dans ce contexte, les données issues du diagnostic donnent une matérialité aux occupations du Moyen Âge qui ne sont plus décelables dans l’architecture actuelle de l’église et du presbytère.

2Les vestiges les plus anciens mis au jour confirment une occupation dès le haut Moyen Âge pour laquelle le statut élitaire est manifeste. Même s’il est impossible de préciser la fonction de cette occupation, elle est contemporaine de l’abbaye du premier Moyen Âge. Par la suite, les vestiges archéologiques mettent en lumière une occupation dense au nord de l’église ; autour des xiiiexve s., celle-ci est située dans l’enceinte du cloître. À cette même époque, les offices furent transférés à l’église Saint-Michel située dans le bourg et une vaste campagne d’agrandissement de l’église abbatiale fut entreprise avec, notamment, la construction de collatéraux. Parallèlement, la communauté monastique s’établit au NE de l’église, dans des bâtiments conventuels aujourd’hui disparus mais dont certains figurent encore sur le plan daté de 1702. Les couches d’occupation découvertes dans les sondages 3 et 5 montrent que des vestiges bâtis (Mr 5006) et des structures en creux (Fs 3006) fonctionnent avec des niveaux de circulation, tous datés des xivexve s. Ils témoignent de l’occupation du cloître à cette époque par les moines de Saint-Philbert. Enfin, l’étude archéozoologique a mis en lumière de manière inédite le mode alimentaire des occupants de l’abbaye à la fin du Moyen Âge. L’ensemble des études de mobilier a pu s’appuyer sur des artefacts particulièrement bien conservés. Ils apportent la preuve archéologique du statut élitaire des moines de l’abbaye de Noirmoutier.

3Les données archéologiques issues de ce diagnostic se distinguent par leur richesse et leur caractère inédit d’autant plus qu’elles sont les rares sources matérielles de l’histoire de l’abbaye connues à ce jour.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Caroline Chauveau, « Noirmoutier-en-l’Île (Vendée). 689, rue de l’Église »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 283-284.

Référence électronique

Caroline Chauveau, « Noirmoutier-en-l’Île (Vendée). 689, rue de l’Église » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 03 février 2020, consulté le 13 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/25175

Haut de page

Auteur

Caroline Chauveau

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Caroline Chauveau

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals