Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2018
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 2. – Prospections

Champ-sur-Drac (Isère). Saint-Michel de Connexe

Responsable d’opération : Pierre Martin
p. 297

Texte intégral

1Situé à 618 m NGF sur un replat du Connexe qui surplombe le confluent du Drac et de la Romanche, le site de Saint-Michel correspond à une installation monastique en milieu montagneux. Tels Saint-Laurent de Grenoble ou Vif, l’établissement est donné à la fin du xie s. à l’abbaye de Saint-Chaffre en Velay et en resta dépendant jusqu’à la Révolution. Cette donation fut réalisée sous l’action d’un seigneur nommé Lantelme dans la seconde moitié du xie s.

2Probablement déjà partiellement en ruine après les guerres de Religion, le prieuré est vendu comme bien national après la dissolution des ordres religieux au cours de la Révolution française. Le site est ensuite laissé à l’abandon avant d’être transformé en petite exploitation agricole jusqu’au début du xxe s., comme en témoignent plusieurs photographies conservées à la bibliothèque municipale de Grenoble. Son effondrement, probablement en partie lié à des fouilles sauvages et des pillages, s’est ensuite accéléré et il n’en demeure plus aujourd’hui que le mur du transept, partiellement conservé.

3Malgré son caractère pittoresque, le site de Saint-Michel de Connexe n’a guère suscité d’intérêt scientifique avant 1968. Faute de protection juridique, il continue sa lente dégradation et demeure sans renouvellement d’étude depuis les travaux et observations menés dans les années 1990. Le conseil départemental de l’Isère et l’association « Un avenir pour le prieuré Saint-Michel de Connexe » tente depuis quelques années de sauvegarder et de mettre en valeur ses vestiges. Ces conditions ont impulsé une dynamique permettant la reprise de l’étude ayant pour visée thématique l’architecture romane des environs de Grenoble et plus particulièrement la présence d’une crypte, l’analyse des techniques de construction et le développement des réseaux monastiques. Objet d’une prospection thématique en 2018, le site a pu être documenté notamment par un réexamen des conditions de sa fondation au xie s., une analyse des sources iconographiques anciennes et un relevé complet par photogrammétrie. L’analyse de bâti qui devait être menée en parallèle a dû être reportée, faute de mise en place des échafaudages. Toutefois, des observations complémentaires permettent de penser que malgré leur aspect au premier abord modeste, les vestiges du prieuré montrent bien plus de complexité : l’ancienne crypte pourrait en effet appartenir à une construction antérieure à l’église, cette dernière passant généralement pour celle fondée par Lantelme et dans laquelle ce seigneur demanda à élire sépulture.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Martin, « Champ-sur-Drac (Isère). Saint-Michel de Connexe »Archéologie médiévale, 49 | 2019, 297.

Référence électronique

Pierre Martin, « Champ-sur-Drac (Isère). Saint-Michel de Connexe » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 49 | 2019, mis en ligne le 03 février 2020, consulté le 14 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/25233

Haut de page

Auteur

Pierre Martin

Université Grenoble Alpes - Luhcie

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Pierre Martin

Université Grenoble Alpes - Luhcie

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals