Navegación – Mapa del sitio

InicioLa reseñaPrésentation

Présentation

La revue Archéologie médiévale est créée, en 1971, au sein du centre Michel de Boüard, à l’image de la revue anglaise Medieval Archaeology parue 14 ans plus tôt dans le contexte d’émergence de l’archéologie médiévale. Toutes les revues qui naissent alors (Allemagne, Italie…) sont construites sur le même modèle et ont le même objectif : être, pour leur pays, la référence en matière d’archéologie médiévale aux yeux de la communauté internationale. Toutes ces revues comportent une partie consacrée à l’actualité de l’archéologie, dans Archéologie médiévale, il s’agit de la chronique des fouilles médiévales en France.

Reconnaissant les qualités de cette publication, le CNRS a fait entrer la revue, en 1982, dans le cercle étroit des revues publiées par les Éditions du CNRS devenues aujourd’hui CNRS Éditions. Également soutenue par le Ministère de la Culture (SDA) cette revue est la seule revue internationale d’archéologie médiévale en France.

Outre un comité éditorial international qui choisit les rapporteurs des articles soumis, la revue est préparée par un éditeur (ingénieur de recherche CNRS) et les responsables scientifiques de chaque rubrique de la « Chronique ».

Chaque volume est composé de plusieurs parties et particulièrement :

  • une série d’articles de fond sur l’archéologie médiévale et moderne en France et à l’international,

  • une « Chronique des fouilles » qui dresse le panorama de la recherche archéologique sur l’ensemble de la France et des territoires d’Outre-mer et récapitule l’ensemble des opérations archéologiques qui se sont déroulées dans le courant de l’année qui a précédé la publication du numéro.

Chaque volume, depuis 1995, comprend 300 à 350 pages au format 22×28 cm sur deux colonnes. Environ 150 pages sont consacrées aux articles et autant à la chronique des fouilles. Un bulletin critique et des comptes rendus complètent chaque livraison.

Les articles publiés sur le site de la revue Archéologie médiévale sont sous la licence Creative Commons BY NC. (https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/).

Les internautes utilisant publiquement les documents accessibles sur le site de la Revue Archéologie médiévale s’engagent à respecter les obligations suivantes :

  • citer le nom de l’auteur original de la manière indiquée par l’auteur de l’œuvre ou le titulaire des droits qui confère cette autorisation (les consignes de citation se trouvent sur le site de la revue à la fin de l'article dans la rubrique « Pour citer cet article ») ;

  • ne pas utiliser cette création à des fins commerciales ;

  • Conformément à la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016 (art. 30), toute contribution parue dans la revue Archéologie médiévale peut être mise à disposition gratuitement dans un format ouvert et déposée par son auteur sur une autre plateforme numérique, à condition qu’il ne s’agisse pas d’une plateforme éditoriale concurrente. La revue autorise les auteurs à déposer sans délai la version PDF de leur contribution sur une plateforme institutionnelle d’archives ouvertes comme HAL ou l’archive ouverte institutionnelle de l’établissement de l’auteur.

De plus en plus de chercheurs sont présents sur les réseaux sociaux, notamment ceux qui sont spécialement destinés à la science et aux chercheurs et enseignants chercheurs comme ResearchGate et Academia.

La revue Archéologie médiévale incite les chercheurs à utiliser ces plateformes de réseautage avec prudence et pour ce qu’elles sont, c’est-à-dire des outils de diffusion et de mise en relation. Pour garantir la pérennité des données, chaque auteur est invité à privilégier le dépôt de ses fichiers sur le site même de la revue et sur une archive ouverte institutionnelle comme HAL, et de faire ensuite un lien vers ces fichiers depuis l’un ou l’autre des réseaux sociaux utilisés.

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search