Navigation – Plan du site
Bulletin critique

Jacques Roger, Les sarcophages du département de la Creuse. Une contribution à l’étude des pratiques funéraires au haut Moyen Âge

Fabrice Henrion
p. 331
Référence(s) :

Jacques Roger, Les sarcophages du département de la Creuse. Une contribution à l’étude des pratiques funéraires au haut Moyen Âge, Guéret, Société des sciences naturelles, archéologiques et historiques de la Creuse, 2015, ISBN : 978-2-903661-49-6, prix : 18 €.

Texte intégral

1Avec cet ouvrage consacré aux sarcophages de pierre du département de la Creuse, Jacques Roger s’inscrit pleinement dans les attendus des conclusions du colloque de l’Afam, « Les sarcophages de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge : fabrication, utilisation, diffusion », tenu à Bordeaux en octobre 2009, qui incitaient à la poursuite des recherches sur ce contenant funéraire à la fois si particulier, si polymorphe et si présent dans le champ chronologique du haut Moyen Âge. Il n’est plus nécessaire, nous semble-t-il, de reprendre ici le long cheminement des travaux de recherche, pour finalement redire que tout reste encore à faire dans le domaine en considérant l’objet manufacturé dans son ensemble et dans l’intégralité de son histoire, depuis la carrière d’où le bloc est extrait puis taillé jusqu’au cimetière, ou à la nécropole, où il doit accueillir le défunt. Les inventaires et les études régionales, voire départementales, participent pleinement à cette poursuite de la recherche en offrant l’image la plus exhaustive possible de cette « industrie » manifestement florissante à partir du ve siècle jusqu’à l’orée du Moyen Âge central.

2Après une synthèse historiographique et une présentation du corpus (64 communes, 75 sites et 300 sarcophages), la typologie mise en place à partir des critères tant technologiques que morphologiques (déterminés à partir des données métriques) offre une classification des plus précises et dès lors utilisable quel que soit le site considéré. L’importance de la détermination pétrographique du matériau utilisé est opportunément mise en avant et ouvre sur de belles perspectives sur l’étude de l’économie de la production et sa dimension organisationnelle et sociale. Mais l’accent est mis, à juste raison, sur les difficultés de positionner chronologiquement chacune des productions ; c’est un des aspects de la recherche qui devrait être approfondie, car beaucoup d’exemplaires du corpus, provenant de découvertes anciennes, sont déconnectés de leur contexte archéologique.

3Les résultats de cette étude apportent considérablement au nouvel élan d’études perceptible depuis quelques années dans la recherche sur les sarcophages de pierre du haut Moyen Âge, qui plus est dans un département que l’historiographie avait tendance, sinon à ignorer, du moins à laisser de côté. Cet ouvrage constitue dès à présent un modèle qu’il conviendrait de suivre pour l’ensemble du territoire national.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fabrice Henrion, « Jacques Roger, Les sarcophages du département de la Creuse. Une contribution à l’étude des pratiques funéraires au haut Moyen Âge », Archéologie médiévale, 46 | 2016, 331.

Référence électronique

Fabrice Henrion, « Jacques Roger, Les sarcophages du département de la Creuse. Une contribution à l’étude des pratiques funéraires au haut Moyen Âge », Archéologie médiévale [En ligne], 46 | 2016, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/2830

Haut de page

Auteur

Fabrice Henrion

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals