Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50Chronique des fouilles médiévales...V. – Installations artisanalesV. B1. – Carrières, mines et méta...Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2019
V. – Installations artisanales
V. B1. – Carrières, mines et métallurgie : opérations de terrain

Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin). Mine « Giro »

Responsable d’opération : Joseph Gauthier
p. 358-359

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : ASEPAM

Texte intégral

1La mine « Giro » se situe au cœur de l’Altenberg, secteur minier exploité sans discontinuer de la fin de la période carolingienne à la guerre de Trente Ans. Le secteur est principalement minéralisé en galène, secondairement en cuivre gris, dans une gangue de quartz et de sidérite. Le faisceau filonien est encaissé dans les gneiss à lithologies variés. La mine « Giro » fait l’objet d’un programme de fouilles archéologiques depuis sa redécouverte en 2016.

2Le réseau minier se développe sur deux niveaux principaux (610 et 630), chacun ouvrant sur des chantiers d’extraction supérieurs et inférieurs. L’observation des sens de creusement et des recoupements de galeries ont permis de déterminer trois phases d’exploitation : une première au Moyen Âge central (xe-xiiie s.), une deuxième aux xve-xvie s., et la dernière aux xviie-xviiie s. Une première datation absolue a été réalisée en 2019 par dendrochronologie sur un étai (O. Girardclos). La date proposée, à partir d’un nombre limité de cernes, se place dans la première moitié du xviiie s. Cette hypothèse de fréquentation tardive du réseau n’est pas exclue, bien qu’aucune trace de fleuret n’ait été observée. L’activité à cette époque aurait donc été très réduite, et il est préférable de parler de fréquentation plutôt que d’exploitation pour le xviiie s.

3La campagne 2019 a porté sur le niveau 610, où une galerie sur filon avait déjà été partiellement fouillée en 2017. La progression avait alors été arrêtée par un éboulement dont le dégagement nécessitait de lourds aménagements logistiques. Le travail de désobstruction a pu être mené, en 2018, en étayant la galerie qui passe en cet endroit sous un puits dont le ruissellement laisse penser qu’il pourrait être en communication avec la surface (42 m plus haut). Ce travail de désobstruction a permis d’établir la connexion avec un réseau minier sondé puis refermé au début des années 1980 par J. Grandemange, doublant le développement de son extension. Cette exploitation minière se range ainsi parmi les plus grandes accessibles sur le secteur de l’Altenberg.

4Le niveau 610 semble avoir été exploité principalement aux xve-xvie s. Un tuyau posé au sol de la galerie déjà mis au jour en 2017 a pu être suivi sur 22,5 m. Les vestiges se composent d’une trace de bois décomposé ponctuée par des anneaux métalliques trouvés en place. Huit raccords métalliques sont séparés par des intervalles réguliers de 3,05 cm sauf en cas de virage. Ces raccords sont alors rapprochés afin d’adapter la course du tuyau. Ils se présentent sous la forme d’anneaux en fer de 7 à 8 cm de diamètre interne pour environ 4 cm de large. Ils étaient utilisés pour joindre les différentes parties de tuyau en rentrant le bois en force de chaque côté jusqu’aux butées. Ce système assure l’étanchéité de la conduite. Tout laisse à penser que celle-ci faisait partie d’un système de ventilation forcée, hypothèse appuyée par un travail de simulation numérique (Chr. Ars) en cours de publication (JAS: Reports).

Mine « Giro », niveau 610, galerie nord. Plan des structures mises au jour en 2019.

Mine « Giro », niveau 610, galerie nord. Plan des structures mises au jour en 2019.

Dessin J. Gauthier

Haut de page

Table des illustrations

Titre Mine « Giro », niveau 610, galerie nord. Plan des structures mises au jour en 2019.
Crédits Dessin J. Gauthier
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/34091/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 363k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Joseph Gauthier, « Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin). Mine « Giro » »Archéologie médiévale, 50 | 2020, 358-359.

Référence électronique

Joseph Gauthier, « Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin). Mine « Giro » » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 50 | 2020, mis en ligne le 15 février 2021, consulté le 24 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/34091 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.34091

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search