Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50Chronique des fouilles médiévales...IV. – Sépultures et nécropolesIV. 1. – Opérations de terrainAy-sur-Moselle (Moselle). 6, rue ...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2019
IV. – Sépultures et nécropoles
IV. 1. – Opérations de terrain

Ay-sur-Moselle (Moselle). 6, rue de Thionville

Responsable d’opération : Marie-Paule Seilly
p. 337

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : SRA Grand Est

Texte intégral

1L’église Saint-Barthélemy, reconstruite en 1876, est située au nord du centre ancien de l’agglomération de Ay-sur-Moselle attestée dès le xive s. Ce sanctuaire est associé à un cimetière clos, encore utilisé, qui se développe exclusivement au nord et à l’est de l’édifice. Au sud et à l’ouest, le presbytère et plusieurs maisons de village ont été construits, probablement au xixe s.

2Après la démolition d’un bâtiment, des travaux de terrassement préalables à l’édification d’une résidence ont été entrepris sur une parcelle contiguë, à l’ouest de l’église. Ces creusements ont donné lieu à la découverte de nombreux ossements humains, qui ont été prélevés par la gendarmerie par ensembles découverts dans les tranchées, avant d’être remis aux archéologues dans trois cartons de scellés. Toutes les informations archéologiques liées à l’étude taphonomique des tombes et à leur chronologie ont ainsi été perdues. Il convenait cependant d’essayer de déterminer s’il s’agissait de tombes ou d’ossuaires, le type de population inhumée et les datations éventuelles. Ce secteur semblant jusqu’à présent dépourvu de tombes, y compris sur les plans anciens, il était nécessaire de vérifier la présence du cimetière ancien.

3Le décompte des ossements a révélé la présence de nombreux individus, dont certains ont été prélevés presque intégralement et d’autres partiellement en fonction de l’angle du terrassement, ce qui atteste qu’il s’agissait, au moins pour partie, de tombes en place. Toutes les classes d’âge sont représentées ainsi que les deux sexes. Une trace d’épingle en alliage cuivreux sur une mandibule indique la présence probable d’un suaire ou d’un linceul. Des os de faune (porc) et deux tessons de facture médiévale, sans doute issus d’un comblement de fosse, ont été récoltés en même temps que les ossements. Des prélèvements pour datation 14C ont été effectués, mais les résultats n’en sont pas encore connus.

4Cette découverte témoigne sans conteste de la présence d’un cimetière ancien vers l’ouest, avant son abandon à une époque indéterminée, mais l’absence de relevés des sépultures ne permet pas de préciser son emprise.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Paule Seilly, « Ay-sur-Moselle (Moselle). 6, rue de Thionville »Archéologie médiévale, 50 | 2020, 337.

Référence électronique

Marie-Paule Seilly, « Ay-sur-Moselle (Moselle). 6, rue de Thionville » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 50 | 2020, mis en ligne le 15 février 2021, consulté le 12 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/34283 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.34283

Haut de page

Auteur

Marie-Paule Seilly

Ministère de la Culture – SRA Grand Est

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie-Paule Seilly

Ministère de la Culture – SRA Grand Est

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International - CC BY-NC 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search