Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III. 1. – Opérations de terrainLa Ferté-Milon (Aisne). Château

Chronique des fouilles médiévales en France en 2019
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

La Ferté-Milon (Aisne). Château

Responsable d’opération : Thierry Galmiche
p. 308-309

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Département de l’Aisne

Texte intégral

1Une fouille préventive a été réalisée par le conseil départemental de l’Aisne en décembre 2019 dans le cadre d’un projet d’aménagement du château de La Ferté-Milon et de ses abords. Elle fait suite à un diagnostic encadré par la même équipe en 2018. La présente opération concerne deux tranches. La première se situe transversalement à la rue du Vieux Château (350 m²) et la seconde, à l’arrière de la porte du château de Louis d’Orléans (150 m²).

2Le contenu et la mise en œuvre du programme monumental initié par Louis d’Orléans à partir de 1398 avaient été appréhendés lors du diagnostic. Des plans des sous-sols et du rez-de-chaussée des constructions bâties sur une largeur de 30 m, à l’arrière de la façade du château conservée en élévation, avaient en grande partie été restitués. Les résultats de la fouille, pour la tranche 2, ont permis de préciser le dispositif d’entrée à double voie de cette fortification.

3Concernant la tranche 1, l’existence d’habitats civils avait été déjà mise en évidence lors du diagnostic. Les nouvelles investigations indiquent que deux ou trois édifices occupaient l’espace aujourd’hui vacant, le long du côté nord de la rue. Leurs façades s’alignaient pratiquement sur celles des maisons préservées de nos jours en élévation. L’inaccessibilité de la bande orientale de l’emprise n’a, hélas, pas permis de répondre à la question d’un éventuel accès au château depuis la rue du Vieux Château. Les édifices découverts ont été aménagés le long d’une voie pavée qui bordait peut-être, au sud, un îlot d’habitation. Au nord des vestiges d’habitats civils observés en fouille, un important remblai est peut-être à mettre en relation avec le comblement d’un fossé. Toutefois, l’impossibilité matérielle de réaliser des sondages plus profonds empêche de s’en assurer.

4Les immeubles qui furent construits au-dessus des vestiges archéologiques localisés le long de la rue du Vieux Château, ont été détruits au xvie s., au plus tôt. Ils ne sont plus, en tous les cas, représentés sur le plan de la ville en 1738. La possibilité d’un démantèlement en prévision du siège de 1594, afin de gêner les troupes d’Henri IV dans leur positionnement, n’est donc pas exclue. Quoi qu’il en soit, les résultats des deux tranches de la fouille montrent que le siège de 1594 fut fatal au château, ce dernier ayant été entièrement démantelé à l’exception de sa façade occidentale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thierry Galmiche, « La Ferté-Milon (Aisne). Château »Archéologie médiévale, 50 | 2020, 308-309.

Référence électronique

Thierry Galmiche, « La Ferté-Milon (Aisne). Château » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 50 | 2020, mis en ligne le 15 février 2021, consulté le 02 octobre 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/34698 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.34698

Haut de page

Auteur

Thierry Galmiche

Département de l’Aisne

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Thierry Galmiche

Département de l’Aisne

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International - CC BY-NC 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search