Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III. 1. – Opérations de terrainPernant (Aisne). Le « château »

Chronique des fouilles médiévales en France en 2019
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Pernant (Aisne). Le « château »

Responsable d’opération : Étienne Lallau
p. 316

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Service archéologique de l’Aisne

Texte intégral

1Le « château » de Pernant consiste en un châtelet construit au xive s., et pourvu d’une enceinte délimitant une cour. La fortification occupe l’extrémité d’un éperon barré par de profonds fossés. Transformé en maison forte au cours du xve s., le châtelet prend une dimension beaucoup plus résidentielle au xvie s. avec la construction d’un corps de logis Renaissance. À partir du xviie s. et jusqu’à nos jours, l’activité agricole devient prépondérante ; elle se développe autour de deux corps de ferme, l’un situé à l’extrémité SO de l’enclos, l’autre à proximité immédiate du châtelet, sur son côté nord. Les fossés abritent des carrières dont les galeries courent sous le château. Leur existence est attestée par un document de 1322. L’opération de diagnostic a mis en évidence la faible épaisseur de la stratigraphie conservée et la proximité immédiate du substrat calcaire sous la terre végétale. Les niveaux d’occupation anciens ont souvent disparu, probablement en raison du ravinement des bords de l’éperon rocheux ou des fossés. Plusieurs structures ont, toutefois, été observées. Dans la cour du châtelet, une rampe d’accès conduisant à une salle souterraine et donnant sur un puits a été découverte. Cette rampe est probablement liée à la construction de la salle souterraine et à la mise en place d’une réa visant à alimenter en eau les mangeoires de la cour du châtelet et des carrières. Ce système pourrait dater du xviiie s. Au nord du châtelet, les vestiges du logis Renaissance, construit vers 1525, ont été mis au jour. Directement posés sur le substrat, ils présentent un état de conservation très médiocre. Parmi ces vestiges, deux niveaux de dallage ont été identifiés ainsi que de possibles remaniements d’une cheminée. L’ajout d’un mur de refend dans le logis a été également constaté. Dans l’actuelle basse cour, le bord du fossé septentrional, probablement remblayé au cours du xviiie s., a été partiellement dégagé. Son profil est beaucoup moins régulier et rectiligne que celui du fossé occidental. Dans la zone située au sud d’un nouveau « manoir » (construit en 1920), ce sont surtout des remblais de jardin contemporains qui ont été renseignés. Pour finir, à l’extrémité SO du site, les fondations d’un mur de façade d’un bâtiment agricole du xviiie s. ont été dégagées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Étienne Lallau, « Pernant (Aisne). Le « château » »Archéologie médiévale, 50 | 2020, 316.

Référence électronique

Étienne Lallau, « Pernant (Aisne). Le « château » » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 50 | 2020, mis en ligne le 15 février 2021, consulté le 05 octobre 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/34873 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.34873

Haut de page

Auteur

Étienne Lallau

Service archéologique de l’Aisne

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Étienne Lallau

Service archéologique de l’Aisne

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International - CC BY-NC 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search