Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III. 3. – Projets collectifs de r...Penne (Tarn). « Autour du château...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2019
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 3. – Projets collectifs de recherche

Penne (Tarn). « Autour du château de Penne d’Albigeois (Tarn) »

Responsable d’opération : Florence Guillot
p. 332-333

Texte intégral

1Les objectifs de la première année du programme de recherche consacrée au château de Penne d’Albigeois étaient de rassembler les études déjà existantes et de préciser les problématiques comme les méthodes à mettre en œuvre afin d’approfondir la connaissance du site. Cette année « préfigurative » des recherches à venir a été menée en parallèle d’un sondage archéologique.

2Le château de Penne est un ouvrage fortifié dominant la vallée de l’Aveyron au contact de l’Albigeois, du Quercy et du Rouergue. Il est documenté dans les chartes à compter du début du xie s., mais des opérations archéologiques de suivi de travaux ont mis au jour des niveaux de sols comportant des artefacts de l’époque carolingienne. Les études en archives et les analyses architecturales des structures subsistantes indiquent une phase résidentielle aristocratique, dans un contexte coseigneurial — lié aux Trencavel, puis aux Raimondins — jusqu’au milieu du xiiie s. Puis la fortification est reprise en direct par Alphonse de Poitiers, comte de Toulouse. Elle est rebâtie et réorganisée dans un style capétien. Après la fusion du comté de Toulouse au royaume de France, la fortification aurait été utilisée comme caserne jusqu’au xviie s. Une chapelle, dédiée à sainte Marguerite, est mentionnée sur le site à la fin du xive s.

3Pour la première fois, les acteurs pluridisciplinaires de la recherche et les résultats des recherches réalisées dans le passé ont été rassemblés.

4La diversité des usages du site est évidente. Les phases du Moyen Âge central, qui sont les plus méconnues, ne peuvent être mieux documentées que par l’archéologie des sols. Les carences des opérations archéologiques passées avaient conduit logiquement à une surévaluation de la fortification capétienne. Le PCR 2019 a permis de souligner l’intérêt de mieux étudier l’ouvrage coseigneurial antérieur au milieu du xiiie s. Plus en amont apparaissent, en outre, les premiers indices d’un emboîtement successif et ancien de pouvoirs, notamment avec l’existence d’un ouvrage public ou parapublic, d’essence comtale. Les occupations qui suivent ne sont que ponctuellement mieux connues. L’architecture renseigne les phases de construction, et tout particulièrement une étape majeure : la construction au xiiie s. d’un réduit fortifié de style capétien. Les actes de la documentation écrite sont partiaux et partiels. Les usages, les occupants et les modifications de la fortification sont quasi inconnus, sauf lors des événements militaires des guerres de Cent Ans et de Religion, et encore… Une première étude des mobiliers anciennement exhumés illustre aussi des usages originaux, telles des activités de faux-monnayage au xviie s.

5La fortification de Penne, par sa puissance chronologique et ses usages, est un site exemplaire de l’évolution des fonctions et des styles d’un grand nombre d’habitats de hauteur issus de sites publics du haut Moyen Âge en Occitanie : fortification publique carolingienne, résidence aristocratique au Moyen Âge central, caserne dès la fin du Moyen Âge, démantèlement à l’époque moderne. Malgré des défauts (mais quelle recherche n’en comporte pas ?), Penne est donc susceptible d’apporter un modèle utile à l’étude d’autres sites de hauteur en France méridionale.

Le château de Penne.

Le château de Penne.

Cl. D. Langlois

Haut de page

Table des illustrations

Titre Le château de Penne.
Crédits Cl. D. Langlois
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/35133/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 762k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florence Guillot, « Penne (Tarn). « Autour du château de Penne d’Albigeois (Tarn) » »Archéologie médiévale, 50 | 2020, 332-333.

Référence électronique

Florence Guillot, « Penne (Tarn). « Autour du château de Penne d’Albigeois (Tarn) » » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 50 | 2020, mis en ligne le 15 février 2021, consulté le 21 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/35133 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.35133

Haut de page

Auteur

Florence Guillot

archéologue indépendante

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Florence Guillot

archéologue indépendante

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search