Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50Chronique des fouilles médiévales...II. – Constructions et habitats e...Introduction à la rubrique

Chronique des fouilles médiévales en France en 2019
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques

Introduction à la rubrique

Mariacristina Varano
p. 242

Texte intégral

1La coordination scientifique de cette partie de la chronique des fouilles médiévales en France a été assurée par Mariacristina Varano.

2Les chroniques Constructions et habitats ecclésiastiques comportent cette année environ soixante-dix notices. Elles rendent compte d’opérations qui se sont déroulées essentiellement en 2019, auxquelles s’ajoutent quelques-unes ayant eu lieu entre 2016 et 2018. Comme les années précédentes, les interventions qui ont donné lieu aux notices de cette section découlent dans la plupart des cas du cadre préventif. Les opérations d’archéologie programmée sont au nombre de quinze. Un programme de prospection et trois projets collectifs de recherche complètent le tableau.

3Cette année encore, les sites ecclésiastiques qui ont fait l’objet d’études et d’interventions, aussi bien en archéologie sédimentaire que de bâti, portent, dans l’écrasante majorité des cas, sur les édifices de culte. Qu’il s’agisse de cathédrales, d’abbatiales, de prieurés, de couvents, de collégiales ou de simples églises, les notices laissent apparaître des éléments très variés. Ces opérations s’attachent à l’analyse fine des stratigraphies, à l’étude parallèle du terrain et des autres sources disponibles, à l’observation d’articulations bâties souvent difficilement accessibles. Ce dernier point mérite d’être souligné. Plusieurs opérations ont été menées cette année sur les couvrements et les charpentes, s’accompagnant presque systématiquement d’analyses dendrochronologiques : à la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix-en-Provence, à Leuglay (étude de la charpente de la chapelle de la courroierie), à Colmar et à Yvré-l’Évêque. L’attention à ces parties de l’édifice fait sans doute écho aux préoccupations actuelles, largement médiatisées, sur la reconstruction de quelques grandes charpentes, Notre-Dame de Paris en tête.

4Les recherches centrées sur les complexes monastiques sont toujours nombreuses, une vingtaine d’opérations cette année. Elles s’attachent à étudier aussi bien la topographie globale des sites, que l’édifice religieux et les aménagements associés (installations hydrauliques, bâtiments conventuels, aires funéraires, etc.). Plusieurs granges monastiques ont été appréhendées ou sont en cours d’étude. Elles révèlent parfois d’importantes activités artisanales comme le complexe métallurgique monastique à la grange des Beauvais à Égligny. À côté de cinq opérations sur des cathédrales (Aix-en-Provence, Autun, Bayeux, Mâcon, Orléans, cette dernière au centre d’un PCR), les bâtiments annexes ont aussi été investis par l’archéologie, tels le palais épiscopal de Béziers, le palais archiépiscopal d’Embrun et les restes du palais épiscopal et du cloître à Périgueux. Un regard d’ensemble sur les notices amène à souligner d’un côté la reprise ou la poursuite d’études sur des très grands complexes architecturaux (abbaye de Fontevraud, de Jumièges, de l’Épau, de Cluny, de Saint-Gilles-du-Gard, de Marmoutier, de Vézelay, cathédrales précitées) ou sur des monuments emblématiques de l’histoire de l’architecture (Germigny-des-Prés). Souvent, ces études proposent des relectures des parties des monuments ou réactualisent les interprétations anciennes. D’un autre côté, les chroniques de cette années rendent compte d’interventions sur des églises presque totalement disparues ou oubliées, édifices que l’on aurait considéré auparavant comme des petits sites d’importance relative et qui révèlent une richesse archéologique inédite (par exemple les sites de l’ancien monastère de Provins, de l’abbaye Saint-Léger de Préaux, de l’église prieurale Notre-Dame de La Vaure aux Pins). Trois opérations abordent la question liée au plan centré : Germigny-des-Prés, l’abbaye de Trizay et la cuisine circulaire de l’abbaye de La Trinité à Vendôme.

5Plusieurs sites ont mis en exergue des occupations sur la très longue durée où l’on perçoit l’évolution des espaces occupés et leurs affectations mouvantes au cours du temps. C’est le cas à la cathédrale d’Autan (niveaux antiques et alto-médiévaux), à Béziers (vestiges d’un monument public antique et niveaux d’occupation du haut Moyen Âge qui précèdent les constructions des xiie-xiiie s.), à l’abbaye Saint-Menoux où les bâtiments romans autour du cloître succèdent à une occupation peut-être domestique du haut Moyen Âge et à une exploitation funéraire carolingienne, mais aussi à Geay, à Grevilly, à Royan, à Seclin. La découverte d’églises antérieures aux édifices romans est récurrente : sous l’église Saint-Jean de Fontenay-le-Comte, à Averdon, à Egligny par exemple.

6Comme les années précédentes, quelques aménagements liturgiques ont été mis au jour : restes de fours à cloche et de moules de cloches à Chenou et à Marmoutier ; jubé à Autun et dans l’église Saint-Ours de Loches ; fragments de chancel à Reulle-Vergy. Les espaces funéraires étant présents dans quasiment toutes les opérations, plusieurs éléments de mobilier accompagnant la déposition des défunts ont été retrouvés. La dernière opération menée sur l’abbaye de Grandmont a livré des résultats particulièrement intéressants, notamment en ce qui concerne l’articulation entre les bâtiments et le cimetière (sépultures associés à des ampoules en plomb).

7Les opérations menées dans le cadre des Constructions et habitats ecclésiastiques mobilisent désormais un large spectre d’approches croisées : analyse architecturale, photogrammétrie, datations et fouille. C’est notamment grâce à leur convergence que les résultats paraissent de plus en plus riches et porteurs d’informations transversales.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mariacristina Varano, « Introduction à la rubrique »Archéologie médiévale, 50 | 2020, 242.

Référence électronique

Mariacristina Varano, « Introduction à la rubrique »Archéologie médiévale [En ligne], 50 | 2020, mis en ligne le 15 février 2021, consulté le 06 juillet 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/35143 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.35143

Haut de page

Auteur

Mariacristina Varano

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International - CC BY-NC 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search