Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50Chronique des fouilles médiévales...II. – Constructions et habitats e...II. 1. – Opérations de terrainSaint-Michel (Aisne). Abbaye Sain...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2019
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Saint-Michel (Aisne). Abbaye Saint-Michel

Responsable d’opération : Thierry Galmiche
p. 279-280

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Département de l’Aisne

Texte intégral

1La Ville de Saint-Michel, en partenariat avec la Drac Hauts-de-France, a entrepris un projet de mise en valeur des abords de l’abbaye Saint-Michel (parvis de l’église, logis des hôtes et jardins attenants), à l’origine du présent diagnostic archéologique. Un monastère est fondé par Hersent en 945 en un lieu où préexistait un oratoire qui aurait été érigé par Ursmer au viie s. Incendiée en 1170, l’abbaye est reconstruite à partir de la fin de ce siècle. Elle fait l’objet, à partir de 1598, d’un ambitieux programme de restauration qui permet la reconstruction partielle du cloître, de plusieurs bâtiments conventuels, de la nef et de la façade de l’église. Une verrerie y est installée en 1791 puis, en 1808, une filature de coton. Son établissement nécessite le creusement d’un canal de 600 m de long et de plus de 7 m de profondeur. En 1865, cette dernière est convertie en fabrique de chaussures qui ferma suite à un incendie en 1971.

2Au niveau du parvis, la couche la plus ancienne a été identifiée comme un remblai de nivellement préalable à la reconstruction de l’église à la fin du xiie s. consécutive à l’incendie de 1170. Un ensemble d’au moins six sépultures ont été inhumées dans ce niveau. L’une a été datée par mesure du radiocarbone entre 1154 et 1262, fourchette qui peut être réduite par l’examen stratigraphie aux années 1200-1262. Une organisation en rangées est perceptible dans la disposition de ces tombes parmi lesquelles figurent des adultes et des enfants. Deux blocs architecturaux appartenant vraisemblablement au piédroit du portail occidental de la fin du xiie s. documentent la mouluration de la façade gothique disparue. Une construction constituée de deux sections de mur en retour d’angle droit est mise en œuvre avant l’extrême fin du xvie s. ou le début du siècle suivant devant la façade de l’église. Il est difficile de préciser si elle servait de fondation à un mur d’enclos ou à un petit bâtiment. Cette construction disparaît au plus tard dans les années 1716-1721 lors de l’édification de l’aile occidentale des bâtiments claustraux. L’escalier monumental d’accès à l’église, légèrement plus large à l’origine du côté sud, était décentré par rapport à la façade du lieu de culte. Ce caractère met en évidence une volonté de préserver un accès charretier à l’édifice. Sa date d’installation est indéterminée. Un dallage en galets roulés a aussi été mis en évidence dans la partie la plus basse du parvis.

3Les informations archéologiques collectées se réfèrent, de surcroît, à l’espace à l’arrière du logis des hôtes dont la construction remonte aux années 1716-1721. Un bâtiment aligné sur l’angle NO de ce dernier a, ainsi, été mis en évidence. L’emprise de l’ancienne filature, convertie ensuite en fabrique de chaussures, a été appréhendée, ainsi que le mur qui supportait la voûte de couverture du canal souterrain aménagé pour cet établissement industriel.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thierry Galmiche, « Saint-Michel (Aisne). Abbaye Saint-Michel »Archéologie médiévale, 50 | 2020, 279-280.

Référence électronique

Thierry Galmiche, « Saint-Michel (Aisne). Abbaye Saint-Michel » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 50 | 2020, mis en ligne le 15 février 2021, consulté le 19 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/35683 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.35683

Haut de page

Auteur

Thierry Galmiche

Département de l’Aisne

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Thierry Galmiche

Département de l’Aisne

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search