Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50Chronique des fouilles médiévales...II. – Constructions et habitats e...II. 1. – Opérations de terrainTours (Indre-et-Loire). Marmoutier

Chronique des fouilles médiévales en France en 2019
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Tours (Indre-et-Loire). Marmoutier

Responsables d'opération : Élisabeth Lorans et Thomas Creissen
p. 282-283

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : UMR 7324 CITERES-LAT

Texte intégral

1Cette année, le travail de terrain a seulement porté sur la zone 1, correspondant à l’emprise de l’ancienne abbatiale gothique. Il s’est plus particulièrement centré sur la partie occidentale de l’édifice où il s’agissait d’achever la fouille du four à cloche (F.445) mis au jour en 2018 en fin de campagne.

2Au-dessus de cette structure, une sépulture d’époque moderne (S.130), en cercueil, repérée l’an dernier a également été fouillée. L’examen anthropologique a permis d’identifier un individu adulte de sexe indéterminé. Il était inhumé tête à l’est, comme l’individu fouillé en 2018 (S.129), qui l’a recoupé, ce qui correspondait à une pratique fréquente pour les prêtres à l’époque moderne. Bien que les restes osseux ne permettent pas d’identifier le sexe de l’individu, on peut donc déduire de sa position qu’il s’agissait d’un homme, certainement un membre de la communauté monastique de Marmoutier.

3L’intégralité du four à cloche n’a pas été fouillée, car cette structure se prolongeait vers l’est au-delà de la fosse principale. La partie où les cloches étaient coulées a un plan en fer à cheval et mesure environ 2,30 m de large pour 2,45 m de long. Sur les flancs nord, sud et ouest, les parements internes sont constitués de blocs de tuffeau de largeur variée qui mesurent tout près de 20 cm de haut. La maçonnerie est entièrement liée à l’argile. À l’intérieur, les joints sont soigneusement lissés. Sept assises s’observent dans les parties les mieux conservées, pour une hauteur maximale au-dessus de la sole d’environ 1,10 m. La partie orientale est ouverte.

4La sole est parcourue par un couloir central, long de 2,25 m environ, large de 50 cm et profond de 30 sur lequel se greffent deux évents latéraux, au fond incliné qui remonte progressivement en direction des parois. Seul le fond du couloir central, soigneusement appareillé, est tapissé d’un mortier compact. La sole comme les parois présentent d’évidentes traces de rubéfaction.

5La qualité de la construction paraît indiquer que la chambre de chauffe a connu plusieurs usages.

6Le comblement incluait un grand nombre de fragments de moule à cloche comme de la fausse cloche ainsi que des fragments d’alliage cuivreux, souvent très petits. Certains fragments du moule portaient quelques lettres, mais aucune inscription n’a pu être restituée et l’ensemble, entièrement prélevé, est manifestement lacunaire.

7La graphie des quelques lettres comme les données stratigraphiques semblent plaider pour une datation médiévale, peut-être des environs de 1300. Le four aurait été actif au moment où s’achevait la construction de l’abbatiale gothique, les cloches étant montées au terme de ce vaste chantier. Cette datation demande toutefois à être confirmée par des analyses archéomagnétiques.

8Quelques éléments de l’abbatiale romane (état 2), ainsi que de rares éléments plus anciens, ont pu être observés de manière très ponctuelle.

Tours, Marmoutier, four à cloche en fin de fouille.

Tours, Marmoutier, four à cloche en fin de fouille.

Cl. UMR 7324 Citeres-Lat 2019

Haut de page

Table des illustrations

Titre Tours, Marmoutier, four à cloche en fin de fouille.
Crédits Cl. UMR 7324 Citeres-Lat 2019
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/35733/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 659k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Élisabeth Lorans et Thomas Creissen, « Tours (Indre-et-Loire). Marmoutier »Archéologie médiévale, 50 | 2020, 282-283.

Référence électronique

Élisabeth Lorans, Thomas Creissen, « Tours (Indre-et-Loire). Marmoutier » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 50 | 2020, mis en ligne le 15 février 2021, consulté le 21 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/35733 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.35733

Haut de page

Auteurs

Élisabeth Lorans

Université de Tours

Articles du même auteur

Thomas Creissen

Évéha International

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

Élisabeth Lorans

Université de Tours

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Thomas Creissen

Évéha International

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search