Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50Chronique des fouilles médiévales...I.- Constructions et habitats civ...I.1. – Opérations de terrainAix-en-Provence (Bouches-du-Rhône...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2019
I.- Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I.1. – Opérations de terrain

Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). 20, place des Prêcheurs

Responsable d’opération : Émilie Rey
p. 165-166

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Direction archéologie et muséum de la ville d’Aix-en-Provence

Texte intégral

1Le projet de restauration des deux bâtiments adossés au sud des premières travées de l’église de la Madeleine (ancienne église des prêcheurs), dont l’ancienneté et l’évolution architecturale complexe avaient été démontrées par un diagnostic en 2015, a motivé la prescription d’une fouille préventive. L’intervention conduite en 2019 dans le cadre du chantier de restauration a porté essentiellement sur le premier bâtiment.

2Les éléments plus anciens retrouvés, appartiennent ainsi à la première chapelle latérale sud, édifiée peu après 1486, sous le titre de l’Annonciation de la Vierge, pour Jeanne de Lorraine, épouse de Charles III du Maine, dernier comte de Provence de la maison d’Anjou. L’élévation extérieure de cette chapelle dite « du roi » est une maçonnerie composée de moellons dégrossis de taille et de nature variables montés en assises irrégulières. Épaulée par trois contreforts en pierre de taille, elle intègre deux baies à remplage de forme ogivale dont l’encadrement mouluré est taillé dans un calcaire coquillier jaune, alors que le réseau du remplage est sculpté dans un calcaire blanc assez fin. Dans la pointe de l’ogive s’insère un motif de fleur de lys bordée de deux mouchettes et de jours d’écoinçons, tandis qu’en partie basse de l’ouverture, deux meneaux forment trois baies trilobées.

3Dès la fin du xvie s., le fort développement urbain que connaît le quartier incite les frères prêcheurs à concéder des espaces à lotir sur les flancs de leur église. Les deux bâtiments étudiés prennent place entre les contreforts de la chapelle du roi. Le premier, déjà présent en 1601, est alors un local commercial surmonté d’un espace de combles et couvert d’un toit plat.

4Dans le courant du xviie ou xviiie s., ce premier bâtiment est rehaussé d’un niveau pour atteindre une hauteur sur rue de près de 6 m. Sur l’échoppe du rez-de-chaussée sont ainsi créés deux étages d’habitation, chacun éclairé d’une fenêtre centrée sur la façade. À ces deux ouvertures rectangulaires façonnées au mortier de plâtre s’ajoute, décalée à l’est, une troisième fenêtre de même facture mais plus petite, qui indique la présence d’un escalier intérieur dans cette partie de l’immeuble.

5Intervenue entre 1835 et 1855, une dernière grande phase de transformation dessine les volumes définitifs du bâtiment. L’immeuble se dote alors d’un étage supplémentaire et d’une nouvelle ouverture commerciale, plus grande, déséquilibrant l’organisation intérieure. Les planchers sont alors rehaussés, pour agencer trois étages, chacun éclairé par deux fenêtres réparties symétriquement sur la façade. Un nouvel escalier en vis, installé à l’extrémité est du bâtiment, reprend les dispositions du dispositif antérieur. Les remaniements intervenus ensuite, dans le courant du xxe s., restent très ponctuels.

6La conservation en élévation de ces deux bâtiments témoigne d’une forme d’habitat privé modeste, très mal connue à Aix-en-Provence.

Aix-en-Provence, relevé du mur gouttereau sud de la chapelle dite « du roi » (première travée).

Aix-en-Provence, relevé du mur gouttereau sud de la chapelle dite « du roi » (première travée).

Auteur : E. Rey ; DAO : S. Ranchin, DAMVA

Haut de page

Table des illustrations

Titre Aix-en-Provence, relevé du mur gouttereau sud de la chapelle dite « du roi » (première travée).
Crédits Auteur : E. Rey ; DAO : S. Ranchin, DAMVA
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/35881/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 724k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Émilie Rey, « Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). 20, place des Prêcheurs »Archéologie médiévale, 50 | 2020, 165-166.

Référence électronique

Émilie Rey, « Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). 20, place des Prêcheurs » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 50 | 2020, mis en ligne le 15 février 2021, consulté le 28 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/35881 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.35881

Haut de page

Auteur

Émilie Rey

Direction archéologie et muséum de la ville d’Aix-en-Provence.

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Émilie Rey

Direction archéologie et muséum de la ville d’Aix-en-Provence.

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International - CC BY-NC 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search