Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50Chronique des fouilles médiévales...I.- Constructions et habitats civ...I.1. – Opérations de terrainLe Mont-Saint-Michel (Manche). Le...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2019
I.- Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I.1. – Opérations de terrain

Le Mont-Saint-Michel (Manche). Le Mont-Saint-Michel

Responsable d’opération : Elen Esnault
p. 204

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Inrap

Texte intégral

1La présente opération de fouille préventive concerne le suivi de la tranche 5 des travaux de rénovation, restructuration et effacement des réseaux du Mont-Saint-Michel conduits par la commune, la CAMSMN, et le SDeau 50. Programmée sur sept années successives, l’étude archéologique se déroule par tranches successives dans la Grande Rue et les venelles, avec pour objectif d’accompagner les travaux de restauration des réseaux installés en 1913, afin d’appréhender l’évolution du village qui, jusqu’ici, n’a fait l’objet que de rares interventions archéologiques.

2Les tranches 1 à 4 ont permis d’apporter quelques informations inédites qui interrogent l’origine de l’installation sur le Mont. Parmi les découvertes, celle d’un probable mur de défense détruit autour de l’an Mil au plus tard et suivi d’un abandon de l’occupation, pendant lequel le site est recouvert d’un dépôt éolien relativement important, marqué par l’absence totale d’anthropisation. Cette découverte liée à l’installation très précoce sur le rocher est doublée d’une seconde découverte, celle du cimetière paroissial.

3Le bourg s’implante au plus tôt à la toute fin du viiie s. et s’étend largement autour de l’église. De ce bourg primitif, il ne reste aucun vestige. Sa morphologie évolue sans doute progressivement jusqu’à un abandon partiel au milieu du xiie s., époque à laquelle le cimetière est abandonné, en tout cas dans l’emprise étudiée.

4À la suite des destructions de 1204 liées à la conquête de la Normandie par Philippe Auguste, le village reconstruit est plus resserré et protégé par une nouvelle enceinte maçonnée. La porte, située près de l’église, permet d’accéder au cœur d’îlot au nord, desservi par des venelles. Le tracé de la fortification se situe très certainement sous les façades des maisons, le long de la partie nord de la Grande Rue. Ce village resserré compterait 38 maisons en 1228.

5L’étude régressive du parcellaire permet de se rendre compte que les venelles de cœur d’îlot vont disparaître progressivement au profit de la Grande Rue, qui devient l’artère principale, alors que le village s’est de nouveau étendu au pied du rocher, une première fois au xive s. puis une seconde au xve s. Cette expansion du village est sans doute à rapprocher des travaux de fortification entrepris à partir de 1424 : on profite de l’extension de l’enceinte pour densifier l’habitat en créant des lotissements dans les parties jusqu’ici peu habitées.

6À la fin du xviie s., le plan-relief fait état d’une soixantaine de maisons, soit presque le double du village du xiiie s. L’agglomération n’évolue alors quasiment plus. Le nombre d’habitants ne cesse ensuite de décroître jusqu’à aujourd’hui, où on ne compte plus que 30 habitants au Mont.

7La tranche 5 réalisée à l’automne 2019 s’est concentrée au pied de la Grand-Rue où une série de murs perpendiculaires à l’enceinte a été mise au jour. Antérieurs à la rue, il semble qu’il s’agisse de maçonneries de maisons venant s’appuyer sur l’enceinte, comme le montre la miniature des frères de Limbourg réalisée vers 1390. Une des découvertes principales est la présence d’une ruelle pavée située entre deux maisons et menant vraisemblablement à une porte qui apparaît aujourd’hui comme une simple niche dans la muraille. Ces nouvelles données permettent de réinterpréter les connaissances sur les fortifications anciennes du Mont et notamment sur les accès.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elen Esnault, « Le Mont-Saint-Michel (Manche). Le Mont-Saint-Michel »Archéologie médiévale, 50 | 2020, 204.

Référence électronique

Elen Esnault, « Le Mont-Saint-Michel (Manche). Le Mont-Saint-Michel » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 50 | 2020, mis en ligne le 15 février 2021, consulté le 19 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/36361 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.36361

Haut de page

Auteur

Elen Esnault

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Elen Esnault

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search