Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50Chronique des fouilles médiévales...I.- Constructions et habitats civ...I.1. – Opérations de terrainSaint-Maixent-l’École (Deux-Sèvre...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2019
I.- Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I.1. – Opérations de terrain

Saint-Maixent-l’École (Deux-Sèvres). Rue de la Marne

Responsable d’opération : Annie Bolle
p. 219-220

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Inrap

Texte intégral

1Un diagnostic a été réalisé en pleine ville médiévale sur une superficie de 11 340 m2. Cet espace correspond à presque tout un îlot, entre l’enceinte de la ville au nord et la Tour Chabot au sud, logis médiéval installé à proximité de l’enceinte abbatiale et remplacé à la fin du xixe s. par les halles. Ce secteur, archéologiquement très sensible, correspond également à l’emplacement du couvent des Cordeliers.

2La ville de Saint Maixent s’est développée autour de son abbaye mentionnée en 507, mais dont l’essor intervient à la fin du viie s. Détruite lors des raids vikings, l’abbaye reconstruite est dotée d’une fortification dès le xe s. Des mentions du xie s. attestent de la présence de puissantes familles, tandis que la ville se dote de sa propre enceinte. Cette fortification va servir de noyau au développement urbain, constitué d’îlots réguliers. Au xiiie s., un château est construit par le roi de France dans son angle NE, alors que l’abbaye a été rattachée au domaine royal en 1204.

3C’est sur l’un de ces îlots qu’a porté le diagnostic archéologique. Les premiers vestiges correspondent à des creusements, interprétés pour certains comme des carrières d’extraction de calcaire. Plusieurs ont servi de dépotoirs domestiques, livrant un abondant mobilier des xie-xiie s., qui atteste de la proximité d’habitat dont aucun vestige n’a été vu dans les sondages ouverts. Les premières constructions observées sont datées des xiiie-xive s. et correspondent, d’une part, au couvent des Cordeliers, qui occupe le tiers sud de l’emprise et, d’autre part, à des maisons. Le bâtiment observé à l’angle de la rue de la Marne et de la rue du Palais présente des murs de pierre, les étages devaient être en pans de bois, au regard des nombreux restes de torchis brûlés retrouvés. Les Cordeliers s’installent vers 1269. On ne sait presque rien de ce premier couvent qui semble avoir eu un rayonnement important durant le xive s. en raison de la présence d’un studium.

4Il reste difficile d’identifier la fonction des vestiges perçus dans les sondages. Les murs, foyers, sols et niveaux d’occupation datés des xiiie-xive s. portent tous des traces d’incendie. Un bâtiment sur cave est construit dans le courant des xve-xvie s. Sa maçonnerie est soignée et comporte, en remploi, la base d’une colonne prismatique. Un mobilier abondant provient du comblement de latrines. Le verre et la céramique, datés du xvie s., montre une certaine aisance, avec de la vaisselle de qualité.

5En 1568, pendant les guerres de Religion, le couvent des Cordeliers est détruit. L’église, reconstruite en 1609, a été partiellement observée dans un sondage. Le chevet est plat et possède une tour-escalier dans son angle SE. Des maçonneries soignées lui sont adossées au sud. Une sépulture a été fouillée, l’individu portait à sa main droite une bague en or décoré de motifs végétaux, rappelant que, jusqu’à la Révolution, les Cordeliers furent le lieu de sépulture des familles nobles et bourgeoises de la ville.

6Après la Révolution, le couvent est utilisé comme gendarmerie et l’église sert d’entrepôt. Ces bâtiments furent détruits à la fin du xixe s., lorsque les militaires s’y installent et construisent de nouveaux bâtiments. Les militaires occupent également le château qui est détruit et les bâtiments conventuels de l’abbaye, reconstruite au xviie s. par l’architecte François Leduc.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annie Bolle, « Saint-Maixent-l’École (Deux-Sèvres). Rue de la Marne »Archéologie médiévale, 50 | 2020, 219-220.

Référence électronique

Annie Bolle, « Saint-Maixent-l’École (Deux-Sèvres). Rue de la Marne » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 50 | 2020, mis en ligne le 15 février 2021, consulté le 06 octobre 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/36501 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.36501

Haut de page

Auteur

Annie Bolle

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Annie Bolle

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International - CC BY-NC 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search