Navigation – Plan du site

AccueilNuméros51Chroniques des fouilles médiévale...V. – Installations artisanalesV. A1. – Céramique, terres cuites...Barbery (Calvados). Tuileries méd...

Chroniques des fouilles médiévales en France en 2020
V. – Installations artisanales
V. A1. – Céramique, terres cuites architecturales, verrerie : opérations de terrain

Barbery (Calvados). Tuileries médiévales et modernes et bas fourneaux de l’âge du fer

Responsable d’opération : Anne Bocquet-Liénard
Notice rédigée avec Adrien Dubois et Jean-Baptiste Vincent
p. 289

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : CNRS, Craham

Texte intégral

1Les recherches sur les tuileries de Barbery se sont poursuivies en 2020 en adaptant aux conditions de la crise sanitaire le programme initialement prévu, c’est-à-dire en favorisant les études de laboratoire et en archives et en réduisant à la fois l’équipe de fouille, les surfaces investiguées et le temps passé sur le terrain. Les résultats n’en sont pas moins précieux pour réfléchir à la suite du programme.

2Presque toutes les anomalies magnétiques prospectées peuvent désormais être identifiées avec confiance et le nombre de fours dans le vallon a été estimé à une bonne dizaine (en comptant ceux dont le terrain n’a pu être prospecté). Il n’est pas prévu de revenir sur les anomalies interprétées comme des lots d’obus au vu des résultats de 2019. En revanche, la découverte inattendue d’un chapelet de bas fourneaux à scorie piégée de l’âge du fer, au cours de la campagne de 2020 (anomalie A11), amène à repenser le programme à venir étant donné leur caractère inédit dans la région. Il s’agit de structures circulaires d’un diamètre variable entre 0,50 et 0,70 m, constituées de déchets de l’activité métallurgique. S’il a été possible de fouiller l’une de ces scories, haute d’environ 0,45 m, et d’en prélever la moitié en vue d’analyses à venir, leur nombre (pour l’instant estimé à une vingtaine) et leur phasage chronologique plus précis doivent faire l’objet d’une opération à venir, en association avec le service archéologie du département du Calvados. Les études menées depuis 2015 sur les différents matériaux naturels disponibles sur le terrain permettent d’espérer des résultats intéressants concernant la chaîne opératoire métallurgique.

3L’autre anomalie sondée (A12) consiste pour sa part en une série de cinq fosses alignées, formant un ensemble de 15 m de long et 2,20 m de large. Leur comblement de tuiles très fragmentées, mêlées à une matrice argilo-limoneuse, indique qu’elles ont servi de lieu de rejet secondaire des déchets des tuileries. Les caractéristiques des tuiles en question, comparées à la première typochronologie permise par les opérations précédentes, orientent la datation vers les xviie-xviiie s. La raison de leur creusement est plus délicate à établir, il pourrait s’agir de simples fosses d’extraction de l’argile jaune qui peut avoir été utilisée à des fins variées.

4L’analyse en laboratoire a en effet permis d’établir que l’argile jaune est notamment utilisée pour la construction des fours. Elle montre également la nature particulièrement adaptée à la production de TCA d’une des argiles utilisées par les tuiliers, nature qui explique le succès économique des tuiles de Barbery. Les analyses contribuent encore à définir la carte d’identité des terres cuites architecturales de Barbery et ainsi, grâce à des prospections réalisées dans un large cercle autour de l’atelier, de commencer à dessiner leur aire de diffusion, qui couvre plus de 2 200 km2.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne Bocquet-Liénard, Adrien Dubois et Jean-Baptiste Vincent, « Barbery (Calvados). Tuileries médiévales et modernes et bas fourneaux de l’âge du fer »Archéologie médiévale, 51 | 2021, 289.

Référence électronique

Anne Bocquet-Liénard, Adrien Dubois et Jean-Baptiste Vincent, « Barbery (Calvados). Tuileries médiévales et modernes et bas fourneaux de l’âge du fer » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 51 | 2021, mis en ligne le 20 mars 2022, consulté le 23 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/40070 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.40070

Haut de page

Auteurs

Anne Bocquet-Liénard

Centre Michel de Boüard, Craham UMR 6273 [CNRS/Unicaen

Articles du même auteur

Adrien Dubois

Craham

Articles du même auteur

Jean-Baptiste Vincent

Archeodunum

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Anne Bocquet-Liénard

Centre Michel de Boüard, Craham UMR 6273 [CNRS/Unicaen

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search