Navigation – Plan du site

AccueilNuméros51Chroniques des fouilles médiévale...V. – Installations artisanalesV. B1. – Carrières, mines et méta...Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin...

Chroniques des fouilles médiévales en France en 2020
V. – Installations artisanales
V. B1. – Carrières, mines et métallurgie : opérations de terrain

Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin). Carreau Sainte-Barbe

Responsable d’opération : Joseph Gauthier
p. 292-293

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : CNRS / Asepam

Texte intégral

1Le carreau Sainte-Barbe, situé dans le massif vosgien, est un site minier polyphasé présentant l’ensemble de la chaîne opératoire de production de l’argent sur des périodes allant du Moyen Âge central au xviiie s. (fonderie, atelier métallurgique, forge). La fouille porte actuellement sur une forge minière du xvie s.

2L’atelier comporte deux foyers, dont l’un est particulièrement bien conservé tout comme son espace de travail (billots, bac de trempe, soufflet). La campagne 2020 a porté sur la fouille des sols de l’atelier. Un important volume de mobilier paléométallurgique (scories, battitures et fragments métalliques) a été prélevé. La fouille a également mis au jour un réseau de caniveaux, vraisemblablement couverts de planches, qui drainent la zone de travail du foyer le plus important. Plusieurs recoupements stratigraphiques renseignent sur l’évolution de l’atelier, et un phasage en périodes d’activité plus ou moins longues commence à se mettre en place.

3L’observation micromorphologique de prélèvements de sol par Anne Gebhardt apporte des éléments relatifs à l’aménagement du sol de travail (plancher) et à des apports de matériaux pouvant avoir été utiles à la gestion des feux (branches de sapin). La détection de petits fragments de scorie dans un échantillon de remblai charbonneux appuyé sur un bâtiment indique la présence d’une activité métallurgique sur le carreau situé juste en amont. Cette question de la gestion des déchets en milieux montagneux densément occupés avait déjà pu être abordée lors de la fouille de l’atelier minéralurgique du xve s. Les fosses de stockage des sables de lavage y avaient très certainement été creusées dans le but d’éviter un déversement sur les exploitations situées en aval.

4L’étude menée sur le mobilier paléométallurgique par Rémy Jeannot permet quant à elle d’approcher de plus près le travail des forgerons, ainsi que leurs productions. Il semble établi que le fer travaillé dans cet établissement était un fer propre, bien préparé, qui arrivait sans devoir être épuré. Le fer fourni pourrait l’avoir été sous forme de bandes. La réalisation de soudures simples et complexes est mise en évidence par les déchets et les quelques objets qui ont pu être étudiés à ce stade. Les opérations pratiquées se révèlent diverses, au moins par leur température de travail. Les productions sont principalement des ferrures plates, mais également des tiges, et bien sûr des pointerolles. Ces dernières sont réparées dans l’atelier, mais la pratique du recyclage est plus difficile à mettre en évidence. Cette étude, menée sur un corpus déjà important à l’échelle de l’atelier, mais qui reste à compléter par la suite de la fouille, commence à permettre d’envisager une quantification du travail réalisé.

5Un sondage a été réalisé sur l’une des plateformes situées en partie sud du carreau. Il a révélé des murs préalablement détectés par prospection électrique, ainsi qu’un caniveau de drainage situé en amont du bâtiment. Le sondage ne permet pas de saisir l’organisation du bâtiment, mais la céramique le situe dans le courant du xvie s., information précieuse là où une occupation liée à la reprise agro-pastorale des terrains aux xviiie-xixe s. pouvait raisonnablement être attendue.

Sainte-Marie-aux-Mines, carreau Sainte-Barbe, vue en plan de l’espace de travail du foyer 2.

Sainte-Marie-aux-Mines, carreau Sainte-Barbe, vue en plan de l’espace de travail du foyer 2.

Cl. J. Gauthier

Haut de page

Table des illustrations

Titre Sainte-Marie-aux-Mines, carreau Sainte-Barbe, vue en plan de l’espace de travail du foyer 2.
Crédits Cl. J. Gauthier
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/40135/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 870k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Joseph Gauthier, « Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin). Carreau Sainte-Barbe »Archéologie médiévale, 51 | 2021, 292-293.

Référence électronique

Joseph Gauthier, « Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin). Carreau Sainte-Barbe » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 51 | 2021, mis en ligne le 20 mars 2022, consulté le 23 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/40135 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.40135

Haut de page

Auteur

Joseph Gauthier

CNRS UMR 6249 Chrono-environnement

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search