Navigation – Plan du site

AccueilNuméros51Chroniques des fouilles médiévale...III. – Constructions et habitats ...III. 1 – Opérations de terrainOrschwiller (Bas-Rhin). Château d...

Chroniques des fouilles médiévales en France en 2020
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1 – Opérations de terrain

Orschwiller (Bas-Rhin). Château du Ramstein

Responsable d’opération : Jacky Koch
p. 258-259

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Archéologie Alsace

Texte intégral

1Le château, situé sur un éperon granitique à l’entrée du Val de Lièpvre, a fait l’objet d’une restauration accompagnée d’une étude archéologique du bâti. Cette intervention a touché les vestiges des murs nord et est de cette tour d’habitation, dont l’histoire est souvent associée au proche château d’Ortenbourg. Confirmant le phasage chronologique connu, l’étude détaille les éléments propres à chaque période, en révélant des éléments constructifs méconnus. Deux niveaux maçonnés avec du granite extrait sur place constituent la tour primitive. La partie inférieure de la tour présente un sous-sol dont la hauteur atteint 5 m, du fait de l’irrégularité du socle sur lequel repose l’édifice. Elle est percée de niches (archères ?) murées ultérieurement. Le second niveau est doté de fenêtres à coussièges placées dans le mur nord et d’une archère à l’est. L’usage massif de bois dans diverses parties de cette construction en pierre est relativement inhabituel en Alsace. Les murs porteurs sont renforcés par un chaînage interne de poteaux et de longrines. Au niveau inférieur, les arcs surbaissés des niches servent de décharge à des plafonds en madriers. Enfin, dans le mur nord, les empreintes de billes de bois de forte section, juxtaposées les unes aux autres, marquent l’emplacement de la couverture disparue qui était posée au sommet de l’édifice. Peut-être ont-elles servi de « bouclier » à ce premier édifice, bâti à portée de tir et en contrebas de son voisin. La datation du chantier par l’analyse des pièces de bois recueillies dans les murs est en cours. Dans une seconde période, l’édifice est rehaussé, puis doté d’un mur de renfort au nord, créant un bouclier face au côté le plus exposé. Une série d’ouvertures anciennes sont alors murées afin de renforcer la stabilité des murs. La fouille du sommet de ce bouclier a révélé un chemin de ronde, conservé du fait d’une restauration inconnue probablement au tournant du xxe s.

Orschwiller, Château du Ramstein, vue de la tour échafaudée vers le sud.

Orschwiller, Château du Ramstein, vue de la tour échafaudée vers le sud.

Cl. J. Koch, Archéologie Alsace

Haut de page

Table des illustrations

Titre Orschwiller, Château du Ramstein, vue de la tour échafaudée vers le sud.
Crédits Cl. J. Koch, Archéologie Alsace
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/40698/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 874k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacky Koch, « Orschwiller (Bas-Rhin). Château du Ramstein »Archéologie médiévale, 51 | 2021, 258-259.

Référence électronique

Jacky Koch, « Orschwiller (Bas-Rhin). Château du Ramstein » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 51 | 2021, mis en ligne le 20 mars 2022, consulté le 07 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/40698 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.40698

Haut de page

Auteur

Jacky Koch

Archéologie Alsace

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jacky Koch

Archéologie Alsace

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International - CC BY-NC 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search