Navigation – Plan du site

AccueilNuméros51Chroniques des fouilles médiévale...III. – Constructions et habitats ...III. 1 – Opérations de terrainLa Rochelle (Charente-Maritime). ...

Chroniques des fouilles médiévales en France en 2020
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1 – Opérations de terrain

La Rochelle (Charente-Maritime). 5, rue du Bastion Saint-Nicolas

Responsable d’opération : Emmanuel Barbier
p. 263

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Inrap

Texte intégral

1La première mention de La Rochelle apparaît dans une charte de l’abbaye Saint-Cyprien de Poitiers (998-1000). La ville ne prend véritablement son essor qu’à partir du xiie s. La première enceinte, probablement fondée dans les années 1160-1170, assoit le statut de cette nouvelle cité portuaire, qui s’émancipe progressivement des pouvoirs locaux, notamment au début du xiiie s. en englobant deux nouveaux quartiers (Saint-Jean du Perrot et Saint-Nicolas), qui se sont étendus sur deux îlots encadrant, à l’ouest et à l’est, le havre. Le quartier Saint-Nicolas s’est développé en marge de son église paroissiale. L’accès à l’îlot était assuré depuis une porte ouverte au sud, vers le marais de Tasdon alimenté par un étier. Cet accès et l’ensemble du front sud ont concentré de nombreux aménagements depuis la fin du xive s. jusqu’au xixe s. L’évolution de l’artillerie a notamment nécessité la construction d’ouvrages avancés afin de prévenir toute intrusion. Un premier boulevard est édifié au-devant de la porte médiévale à la fin du xve s. Il est complété et remplacé par une tenaille à la fin des années 1580, avant de laisser la place à un imposant ouvrage à cornes à la fin du xviie s. Ce dernier n’est démantelé qu’au début du xxe s.

2Le diagnostic archéologique, déclenché par un projet immobilier (2 491 m²) situé à l’emplacement d’une partie de ces ouvrages, s’est limité aux espaces périphériques d’un bâtiment qui n’a pas été détruit préalablement à l’intervention. Trois tranchées ont été ouvertes sur l’emprise disponible (910 m²). Deux d’entre elles, implantées au nord du projet, ont révélé d’importants remblais déversés dans le fossé de la tenaille, puis de l’ouvrage à cornes mais sans pouvoir atteindre le fond du creusement. L’eau est notamment résurgente à partir d’une faible profondeur, autour de 2,50 m NGF. La troisième tranchée a permis de découvrir l’amorce de l’escarpe du fossé orienté E-O. Au contraire, l’intérieur de l’ouvrage est assis sur des couches de vases particulièrement indurées et recouvertes par un niveau de circulation établi sur un remblai de cailloux calcaires. Une végétalisation partielle de l’espace n’est pas exclue, étant donné le maintien d’un dépôt limoneux et humique qui pourrait témoigner d’un tel environnement au cours des xviie-xviiie s. Les plans de la période montrent à cet égard quelques aménagements dont une chaussée présente au cours du siège de 1627-1628. Cet espace était vraisemblablement drainé et « assaini » depuis le Moyen Âge, comme l’atteste l’aumônerie Saint-Julien du Beurre, située le long de l’accès sud à la ville et qui occupait, dès le xive s., la partie occidentale de cet îlot.

3Ces espaces sont massivement remblayés au début du xxe s. pour laisser la place à des bâtiments industriels ou artisanaux. Les sols découverts portent en effet des traces de rubéfaction et de nombreux rejets métalliques.

4Ce type d’occupation est abandonné dans la seconde moitié du xxe s. au profit de constructions dédiées aux activités tertiaires (DDE maritime).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Barbier, « La Rochelle (Charente-Maritime). 5, rue du Bastion Saint-Nicolas »Archéologie médiévale, 51 | 2021, 263.

Référence électronique

Emmanuel Barbier, « La Rochelle (Charente-Maritime). 5, rue du Bastion Saint-Nicolas » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 51 | 2021, mis en ligne le 20 mars 2022, consulté le 16 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/40753 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.40753

Haut de page

Auteur

Emmanuel Barbier

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Emmanuel Barbier

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International - CC BY-NC 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search