Navigation – Plan du site

AccueilNuméros51Chroniques des fouilles médiévale...I. – Constructions et habitats ci...I. 1 - Opérations de terrainÉpône (Yvelines). Allée de Pincel...

Chroniques des fouilles médiévales en France en 2020
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1 - Opérations de terrain

Épône (Yvelines). Allée de Pinceloup, chemin de l’Ormeteau

Responsable d’opération : Thomas-Aloïs Gérardin
p. 185

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Éveha

Texte intégral

1La prescription de l’opération a été motivée par les résultats du diagnostic archéologique mené précédemment par l’Inrap et qui avait révélé des occupations médiévales. Deux zones s’étendant sur 1 200 m² (secteur 2) et de 5 317 m² (secteur 3) ont été fouillées de mars à août 2020. Au total, 866 faits archéologiques – 112 structures dans le secteur 2 et 754 dans le secteur 3 – ont été mis au jour. Les vestiges reconnus datent essentiellement des périodes du haut Moyen Âge et du Moyen Âge central.

2De nombreux fossés ont été découverts sur les emprises et deux principaux systèmes de fossés ont été identifiés sur le secteur 3. Un réseau de fossés drainant orienté NO-SE, localisé exclusivement dans une large zone nord du secteur, se dirige vers une tête de vallon. Celle-ci a servi de collecteur d’eau afin d’assainir la zone. Le second type de fossés se diffuse sur l’ensemble du secteur. On observe deux orientations, l’une suivant un axe EO et l’autre l’axe NE-SO. Il en ressort l’image d’un parcellaire en lanière qui s’articule probablement avec la voie ancienne reliant le bourg d’Épône à Dreux et bordant le site à l’est.

3Une très grande diversité de formes et de types de bâtiment a pu être observée. La prédominance des trous de poteau oriente vers la restitution de constructions en bois. Ainsi dans le secteur 2, plusieurs greniers sur poteaux semblent envisageables. Pour le secteur 3, il est suspecté la présence d’un ou de plusieurs grands bâtiments localisés au centre de l’emprise. D’autres édifices sur poteaux ont pu être clairement identifiés sur les marges de cette zone centrale. Sur la frange orientale, les fondations de deux bâtiments en pierre ont aussi été dégagées : le plus grand mesure environ 34 m² et est constitué de deux pièces, le second édifice, plus modeste, avoisine les 4,40 m². Enfin, de nombreux fonds de cabane ont été découverts dans les deux secteurs. Une très grande diversité des modes de construction a été observée pour ces bâtiments semi-excavés avec des plans à deux ou quatre trous de poteau. Les quelques aménagements internes (trous de poteau) reconnus dans les fonds de cabane ne semblent pas forcément correspondre aux fosses d’ancrage typiques des installations de métier à tisser.

4Pour autant, la découverte de fonds de cabane est déjà un indice d’activités artisanales. De même, les greniers sur poteaux observés sur les deux secteurs et les 15 silos découverts confortent l’hypothèse de la présence d’une ou plusieurs exploitations agricoles variant le mode de stockage des récoltes. Dans ce domaine d’activité, il reste à noter la découverte de deux fosses-coffres ainsi que la mise au jour de deux fours culinaires nous permettant de réfléchir aux autres étapes de transformations des denrées alimentaires. Dans le secteur 2, la découverte du squelette entier d’un bœuf en connexion anatomique nous laisse entrevoir la faune domestique présente sur le site ou dans les environs.

5L’ensemble des études spécialisées permettra de répondre aux questions posées et de définir le statut des occupants, ainsi que de caractériser au mieux les pôles d’occupation reconnus.

Fig. 1 Épône, allée de Pinceloup, chemin de l’Ormeteau, plan d’ensemble des structures.

Fig. 1 Épône, allée de Pinceloup, chemin de l’Ormeteau, plan d’ensemble des structures.

Cl. S. Hutson, Éveha, 2020

Fig. 2 Épône, allée de Pinceloup, chemin de l’Ormeteau, vue aérienne (par drone) des unités architecturales 3 et 4.

Fig. 2 Épône, allée de Pinceloup, chemin de l’Ormeteau, vue aérienne (par drone) des unités architecturales 3 et 4.

Cl. S. Hutson, Éveha, 2020

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 Épône, allée de Pinceloup, chemin de l’Ormeteau, plan d’ensemble des structures.
Crédits Cl. S. Hutson, Éveha, 2020
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/41370/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 516k
Titre Fig. 2 Épône, allée de Pinceloup, chemin de l’Ormeteau, vue aérienne (par drone) des unités architecturales 3 et 4.
Crédits Cl. S. Hutson, Éveha, 2020
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/41370/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thomas-Aloïs Gérardin, « Épône (Yvelines). Allée de Pinceloup, chemin de l’Ormeteau »Archéologie médiévale, 51 | 2021, 185.

Référence électronique

Thomas-Aloïs Gérardin, « Épône (Yvelines). Allée de Pinceloup, chemin de l’Ormeteau » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 51 | 2021, mis en ligne le 20 mars 2022, consulté le 14 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/41370 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.41370

Haut de page

Responsable d’opération

Thomas-Aloïs Gérardin

Éveha

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search