Navigation – Plan du site

AccueilNuméros51Chroniques des fouilles médiévale...I. – Constructions et habitats ci...I. 1 - Opérations de terrainValenton (Val-de-Marne). Ferme de...

Chroniques des fouilles médiévales en France en 2020
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1 - Opérations de terrain

Valenton (Val-de-Marne). Ferme de l’Hôpital, Quartier « Val Pompadour »

Responsable d’opération : Élise Allaoua
p. 207-208

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Conseil départemental du Val-de-Marne

Texte intégral

1Ce diagnostic a été réalisé en février 2019, en préalable au projet de construction du Centre technique municipal de la ville de Valenton (Val-de-Marne), sur une surface de 1 932 m². La prescription a été motivée par la mention d’une chapelle au xiiie s., qui appartenait à l’ordre de l’Hôpital, et la présence d’une ferme du xviie s. Trois des quatre tranchées se sont avérées positives en vestiges archéologiques. Ces ouvertures (255 m²) ont entraîné la mise au jour de 80 structures ou aménagements compris dans une fourchette chronologique qui s’étend du Néolithique à l’époque contemporaine. Les parcelles prescrites sont situées dans l’emprise de la ferme dite de l’Hôpital qui, au Moyen Âge, est une dépendance de l’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem ; la chapelle du xiiie s. est dédiée à saint Jean, avec droit de sépulture. Comme mentionné sur un plan de l’Intendance de 1786, il est possible qu’il ait pu s’agir d’une commanderie templière.

2La présence humaine au Néolithique n’est pas clairement établie dans l’emprise, aucune structure n’a été datée de cette période mais de nombreux tessons de céramique de cette période ont été retrouvés dans les comblements de structures plus récentes. Durant la Protohistoire, l’occupation est matérialisée par l’implantation de fosses, dont une est interprétée comme un silo, ainsi que par une structure identifiée comme un possible fossé. Bien que le calibrage chronologique n’ait pu révéler de périodes précises, le mobilier issu de ces structures est assez homogène et suggère une contemporanéité de celles-ci. Les structures antiques, malgré leurs implantations éparses, marquent une présence au Haut-Empire et au Bas-Empire.

3Se dessine par la suite une occupation médiévale mise en évidence par la découverte de fosses et de trous de poteau qui ont été datés du premier Moyen Âge, ainsi que par de possibles traces d’une occupation du second Moyen Âge, avec la présence d’un angle de bâtiment appartenant peut-être à l’installation des Hospitaliers de Saint-Jean.

4Certaines des structures datées de l’époque carolingienne ont été identifiées comme des trous de poteau. Deux d’entre eux sont distants de 6 m environ sont orientés SO-NE. Ils présentent un profil similaire, fond plat et bords subverticaux, une profondeur équivalente de 0,70 m et un diamètre compris entre 1,40 et 1,50 m. Le comblement primaire d’une des fosses présente la particularité d’être composé exclusivement de fragments de torchis et de branchages et graines carbonisés. Ils pourraient appartenir à un bâtiment, mais le fait de n’avoir que deux trous de poteau ne permet pas d’esquisser une ébauche de plan. Le bâtiment auquel appartiendraient ces trous de poteau, pourrait être un espace de stockage au sens large, en tout cas une grande construction, au vu de la taille des trous.

5Un ensemble maçonné, correspondant à un angle de bâtiment à contreforts, pourrait dater du second Moyen Âge. Cet ensemble se distingue des autres maçonneries mises au jour qui ont été attribuées à l’occupation moderne et contemporaine. En effet, ces fondations sont plus imposantes et de facture différente. De plus, la présence de contreforts d’angle rappelle ceux observés à l’angle NO de la chapelle du xiiis., visible sur une carte postale ancienne. Bien qu’aucun indice datant, hormis un tesson de céramique à décor flammulé peint prélevé dans les joints de la maçonnerie, n’ait été trouvé, cet ensemble pourrait remonter à l’époque médiévale et appartenir à la commanderie des Hospitaliers. Cette interprétation est hypothétique, une prescription de fouille et une étude documentaire pourraient permettre de confirmer ou non cette hypothèse. Enfin, des vestiges de la ferme moderne ont été mis au jour, tels que des restes de pavements, des murs et un pilier.

6Si cette opération a permis de confirmer la présence des vestiges de la ferme moderne, ainsi qu’une occupation du second Moyen Âge, elle a surtout mis en lumière des occupations plus anciennes, informations inédites pour ce secteur de Valenton, qui se trouve être la seule zone épargnée par les carrières exploitées dans cet espace. Le projet de construction du Centre technique municipal n’étant pas maintenu, nos interrogations resteront en suspens.

Valenton, ferme de l’Hôpital, Quartier « Val Pompadour », angle NE du bâtiment médiéval.

Valenton, ferme de l’Hôpital, Quartier « Val Pompadour », angle NE du bâtiment médiéval.

Cl. C. Vosgien

Haut de page

Table des illustrations

Titre Valenton, ferme de l’Hôpital, Quartier « Val Pompadour », angle NE du bâtiment médiéval.
Crédits Cl. C. Vosgien
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/41730/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1006k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Élise Allaoua, « Valenton (Val-de-Marne). Ferme de l’Hôpital, Quartier « Val Pompadour » »Archéologie médiévale, 51 | 2021, 207-208.

Référence électronique

Élise Allaoua, « Valenton (Val-de-Marne). Ferme de l’Hôpital, Quartier « Val Pompadour » » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 51 | 2021, mis en ligne le 20 mars 2022, consulté le 18 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/41730 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.41730

Haut de page

Auteur

Élise Allaoua

Service archéologie du conseil départemental du Val-de-Marne

Haut de page

Responsable d’opération

Élise Allaoua

Service archéologie du conseil départemental du Val-de-Marne

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search