Navigation – Plan du site

AccueilNuméros37Chronique des fouilles médiévales...II. – Constructions et habitats e...II 1 – Sites fouillésVannes (Morbihan). Cathédrale Sai...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2006
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1 – Sites fouillés

Vannes (Morbihan). Cathédrale Saint-Pierre

Responsable d’opération : Gaël Carré

Entrées d’index

Année de l'opération :

2006

Numéro d’opération :

53265

Nature de l'opération :

fouille préventive
Haut de page

Texte intégral

1Réalisé dans le cadre de recherches préliminaires à l’étude préalable de l’ACMH, le dégagement du pied du mur oriental de l’absidiole sud du chevet (actuelle cour de la sacristie des Sourds) apporte un nouvel éclairage sur la compréhension des élévations de ce secteur très remanié. Il a, en effet, été possible de mettre en évidence l’emplacement d’un pilastre ou dosseret dont il ne subsiste plus que l’embase. Sa position coïncide exactement avec des traces d’arrachement associées à un coup de sabre vertical repérable en élévation sur le bord du piédroit d’une baie romane murée. C’est à cet endroit que se situait un autel dont l’existence est attestée par un plan du xviiie s. Le sous-sol est ici assez perturbé : divers bouleversements de l’époque contemporaine ont gommé presque tout vestige archéologique sur une quarantaine de centimètres d’épaisseur. Néanmoins quelques lentilles résiduelles de mortier suggèrent peut-être l’emplacement d’un pavage détruit, autrefois en connexion avec un enfeu stylistiquement attribuable à la seconde moitié du xve s. ou au début du xvie s. En dessous, une strate blanc-beigé avec des débris d’ardoises évoque un sol de chantier associé au comblement d’une tranchée de fondation vraisemblablement contemporaine de la chapelle absidiale. Ce creusement coupe plusieurs unités stratigraphiques dont certaines sont en relation avec une activité de construction ou un environnement bâti (aplat de mortier sablonneux et présence d’une ardoise de couverture dans les niveaux inférieurs). La nature de l’occupation, comme la datation de ces unités stratigraphiques, demeure en suspens. En limite sud du sondage, ces couches sont traversées par l’épais massif de fondation de l’enfeu. Ce dernier témoigne d’une importante reprise de l’extrémité méridionale de la chapelle romane avec une modification de son tracé en plan vers la fin du Moyen Âge.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gaël Carré, « Vannes (Morbihan). Cathédrale Saint-Pierre » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 37 | 2007, mis en ligne le 27 mars 2023, consulté le 13 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/47554 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.47554

Haut de page

Auteur

Gaël Carré

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Gaël Carré

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search