Navigation – Plan du site

AccueilNuméros35Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III 1. – Sites fouillésVillebois-Lavalette (Charente). L...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2004
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 1. – Sites fouillés

Villebois-Lavalette (Charente). Le château

Responsable d’opération : Adrien Montigny

Texte intégral

1La campagne d’étude menée en 2004 du château de Villebois-Lavalette permit d’aborder plusieurs secteurs du site en mêlant fouille et étude d’élévations.

2La courtine orientale s’étire sur environ 170 m le long d’un promontoire naturel. La moitié nord du mur de l’enceinte est constituée par un mur conservé sur une hauteur moyenne de 9 m. Les tours semi-circulaires, comportant deux niveaux, qui viennent la flanquer ont été insérées durant la première moitié du xiiie s. Divers aménagements sont également venus modifier ce système défensif, quelques bouches à feu témoignent de légères adaptations à l’artillerie, et deux ensembles de latrines modernes ont été créés. Au sud de la chapelle castrale incluse dans le système défensif, la courtine a été très fortement remaniée à plusieurs reprises et la compréhension de son évolution est difficilement réalisable. Elle diffère de la partie nord par la présence d’éléments de flanquement quadrangulaires.

3La fouille de l’actuelle cour d’entrée a permis d’observer l’importance des remblais apportés sur ce site lors de transformations attribuables aux xve et xviie s. Ces travaux ont entraîné la destruction de la majeure partie des niveaux médiévaux. Plusieurs maçonneries, dont certaines n’ont pas encore été clairement identifiées, ont été mises au jour. Les vestiges d’un système défensif coupant l’actuelle cour ont pu être partiellement dégagés. Cet ensemble se compose d’un puissant mur percé d’une première porte derrière laquelle s’organisent un chemin et deux petits bâtiments. Cette première porte est condamnée et l’accès s’est trouvé déplacé de quelques mètres vers l’ouest grâce à une ouverture plus puissamment défendue notamment par la présence d’un pont-levis.

4Au xviie s. un nouveau logis a été construit sur une vaste terrasse qui occupe l’angle SO du site. Il est venu s’appuyer contre des élévations médiévales conservées sur environ 15 m de haut et comportant les vestiges d’une construction dotée de contreforts semi-cylindriques espacés d’une dizaine de mètres. Des sondages réalisés en 2003 ont permis d’observer le plan de ce bâtiment, d’en déterminer les dimensions et de constater qu’un niveau entier se trouvait enterré. La campagne 2004 a permis de dégager ce premier niveau enfoui, ce qui a nécessité la dépose temporaire d’une façade du xviie s. et la suppression des fondations de la façade de l’actuel logis qui repose maintenant en partie sur poutres métalliques. La salle ainsi dégagée mesure 7 m sur 30 m, elle était voûtée et éclairée par quatre fentes. La fouille des niveaux d’occupation sera réalisée ultérieurement. Cette vaste salle conservée sur 5 m de haut, à laquelle on accédait depuis l’étage supérieur, correspond au premier niveau d’un bâtiment de 34 m sur 11 m et d’au moins 16 m de haut. Si ce bâtiment possède de nombreux points communs avec des donjons romans des pays de l’ouest, il convient pour le moment de rester prudent quant à son identification. Néanmoins la présence d’une telle construction dans le château de Villebois-Lavalette entraîne de nombreuses questions tant sur sa raison d’être que sur les commanditaires d’un tel chantier.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Adrien Montigny, « Villebois-Lavalette (Charente). Le château » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 35 | 2005, mis en ligne le 15 juillet 2023, consulté le 20 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/51034 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.51034

Haut de page

Auteur

Adrien Montigny

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Adrien Montigny

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search