Navigation – Plan du site

AccueilNuméros35Chronique des fouilles médiévales...III. – Constructions et habitats ...III 2. - ProspectionsTurenne (Corrèze). La ville

Chronique des fouilles médiévales en France en 2004
III. – Constructions et habitats fortifiés
III 2. - Prospections

Turenne (Corrèze). La ville

Responsable d’opération : Mélanie Chaillou

Texte intégral

1Si le château médiéval de Turenne, perché sur un promontoire rocheux, a fait l’objet de plusieurs études, les anciennes maisons et les enceintes de son castrum n’avaient que peu attiré l’attention des chercheurs. C’est pourquoi le Service régional de l’Archéologie du Limousin a confié à Hadès un inventaire du patrimoine archéologique bâti du bourg, sur une période allant du Moyen Âge au xviiie s.

2Cette prospection, synthétisée en cent quatre fiches techniques, a mis en exergue les activités artisanales de certaines rues, indiquées par la présence de grandes baies rectangulaires ou en arcades au rez-de-chaussée de nombreuses demeures. D’autre part, quelques visites de maisons ont permis de constater que leurs façades modestes et souvent remaniées ne sont pas révélatrices de la richesse intérieure. Ainsi de grandes tours d’escalier en vis – souvent postérieures à la construction primitive – et des caves voûtées soigneusement mises en œuvre, ont enrichi l’inventaire.

3Toutefois, peu de demeures des xiiie-xive s. ont été identifiées. Seuls quelques vestiges épars, comme des linteaux taillés en bâtière ou délardés en arcs brisés, représentent cette période, tant dans l’enceinte du castrum que dans les parties basses du bourg. En effet, la plupart du bâti remarquable remonte aux xve-xvie s. et au xviiie s. : les portes et croisées couvertes d’une accolade ou les arcades en anse de panier sont très nombreuses.

4Enfin, bien que les deux enceintes soient mal conservées, leur tracé est plus ou moins reconnaissable. Les éléments les plus remarquables en sont deux casemates de la fin du Moyen Âge ou du début de l’époque moderne, au sud de la première enceinte. Si celles-ci sont en bon état, le bastion Magal, construit au nord, vers les xvie-xviie s., en forme de tête de vipère, se délabre. De même, des salles voûtées des xiiie-xive s., voire plus anciennes, bâties dans la seconde enceinte, sont de très belle facture mais se détériorent. Par contre, la porte Mauriolles, au sud de la ville – la seule conservée –, restaurée à l’époque moderne, est en bon état.

5Ainsi cet inventaire – sommaire et non exhaustif – a permis de souligner que les nombreux remaniements du bâti civil masquent une richesse et une cohérence architecturale, en particulier pour la période à la charnière du Moyen Âge et de l’époque moderne. Mais il a également révélé l’état préoccupant des enceintes. Certaines études monographiques et quelques sondages archéologiques seraient sans doute à envisager.

Turenne, La ville.

Turenne, La ville.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Turenne, La ville.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/51109/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 504k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mélanie Chaillou, « Turenne (Corrèze). La ville » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 35 | 2005, mis en ligne le 15 juillet 2023, consulté le 24 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/51109 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.51109

Haut de page

Auteur

Mélanie Chaillou

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Mélanie Chaillou

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search