Navigation – Plan du site

AccueilNuméros34Chronique des fouilles médiévales...I. – Constructions et habitats ci...I 1. – Sites fouillésCréteil (Val-de-Marne). 6, rue du...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2003
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Sites fouillés

Créteil (Val-de-Marne). 6, rue du Général Leclerc

Responsable d’opération : Thierry Galmiche

Texte intégral

1La structure étudiée, une cave à vin à cellules latérales, se situe dans le centre ancien, au niveau d’un second sous-sol. Le plan de la cave se présente comme un rectangle (5,90 x 2,34 m) orienté SE-NO et ouvert latéralement sur des cellules disposées perpendiculairement (1,35 x 1,90 m). L’espace central, ainsi que chaque cellule, est couvert par une voûte en berceau segmentaire. La régularité du plan indique que la totalité de la cave a été réalisée lors d’un même programme de construction. Les seules modifications concernent la création, vers le milieu du xixe s., de l’escalier actuel, qui condamna une cellule latérale, réalisée pour partager la cave. Un mur sépare la partie étudiée de l’autre moitié, aujourd’hui inaccessible. À l’extrémité SE, des cellules embryonnaires semblent prévues pour un éventuel agrandissement de la cave.

2L’ensemble de la surface de la cave a été fouillé. Le mobilier recueilli a permis de dater sa construction de l’extrême fin du xve ou de la première moitié du xvie s. Un hiatus chronologique entre la seconde moitié du xvie et la fin du xviiie s. a été mis en évidence lors de l’étude du mobilier. À la fin du xviiie s., la cave a subi un réaménagement qui a fait disparaître les niveaux précédents. Ces travaux visaient à transformer ce lieu en espace de stockage polyfonctionnel et, à la suite d’un nivellement de la totalité du sol, un cloisonnement interne fut mis en place. La fouille a permis de restituer le détail de ce programme.

3Devant la régularité des assises et la présence de nombreuses marques lapidaires, une étude du bâti a été entreprise. La cave est construite en pierres de taille découpées à la bretture. Le matériau est un calcaire local. Les voûtes sont en petit appareil et les murs en moyen appareil. Les trois quarts des blocs employés portent une marque lapidaire. Onze signes différents ont été recensés. Les plus fréquents s’apparentent à des chiffres romains compris entre un et six. Les blocs ont été gravés préalablement à leur pose. Le signe ne fait pas référence à un emplacement particulier où disposer la pierre, mais semble désigner le tâcheron qui a taillé le bloc. La hauteur des blocs met en évidence une certaine standardisation du travail. L’étude des signes lapidaires et des traces de découpe des blocs, couplée à l’analyse statistique de l’appareil, permet de proposer des hypothèses relatives à l’organisation du chantier lors de la construction de la cave.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thierry Galmiche, « Créteil (Val-de-Marne). 6, rue du Général Leclerc » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 34 | 2004, mis en ligne le 15 septembre 2023, consulté le 24 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/51790 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.51790

Haut de page

Auteur

Thierry Galmiche

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Thierry Galmiche

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search