Navigation – Plan du site

AccueilNuméros47Chronique des fouilles médiévales...I. – Constructions et habitats ci...I. 1. – Opérations de terrainAngoustrine-Villeneuve-des-Escald...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes (Pyrénées-Orientales). La Coume Païrounell

Responsable d’opération : Noémie Luault
p. 140

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : Traces

Texte intégral

1Cette campagne de fouilles et de relevés, pour la troisième année consécutive, porte sur un habitat aggloméré identifié à La Coume Païrounell, au nord de la Cerdagne (Pyrénées-Orientales). Les différentes opérations menées depuis le début des années 2000 (par Pierre Campmajo puis Noémie Luault, université de Toulouse Jean Jaurès) ont révélé des premières traces d’occupation du site dès les iiie-ive s. de notre ère, avec un abandon des lieux à la fin du haut Moyen Âge, probablement aux ixe-xe s.

2Au cours de l’année 2016, un relevé au GPS différentiel a été effectué sur le site, suivi de prospections géophysiques (effectuées par Ted Gragson, université d’Athens). Deux campagnes de fouilles successives ont été réalisées durant l’été.

3À cette occasion, une zone de rejet des déchets a probablement été mise au jour dans la pente sud du site. Elle comporte une quinzaine de kilogrammes de scories de fer, la majorité issue d’opérations de réduction directe. Le mobilier céramique, ainsi qu’une demi-meule en granite, associés aux déchets métallurgiques suggèrent que la constitution de ce niveau est antérieure au viie s.

4Un bâtiment rectangulaire à pièce unique a également été fouillé, dans la partie sommitale du site. Il possède une surface intérieure d’environ 12 m2 et une entrée à l’ouest, vers un probable axe de circulation. Cette construction semble légèrement excavée. Les murs, en double parement de blocs et de pierres, avec un blocage interne de pierres plus petites et un liant de terre, s’appuient partiellement sur des affleurements rocheux. Deux foyers, un sol induré aménagé sur un probable radier de blocs et surmonté d’un possible niveau en terre battue constituent les aménagements intérieurs de cet édifice. Le mobilier, composé essentiellement de céramique commune, indique une structure à vocation domestique, contemporaine d’un atelier de traitement du fer fouillé en 2005-2006 et daté des viie-ixe s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Noémie Luault, « Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes (Pyrénées-Orientales). La Coume Païrounell »Archéologie médiévale, 47 | 2017, 140.

Référence électronique

Noémie Luault, « Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes (Pyrénées-Orientales). La Coume Païrounell » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 05 août 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6797 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.6797

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search