Navigation – Plan du site

AccueilNuméros47Chronique des fouilles médiévales...I. – Constructions et habitats ci...I. 1. – Opérations de terrainFarinole (Haute-Corse). Costa

Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Farinole (Haute-Corse). Costa

Responsable d’opération : Patrick Ferreira
p. 149

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016

Numéro d’opération :

81434

Chronologie :

époque moderne
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : Inrap

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0148311Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0148312

Texte intégral

1À la demande du Service régional de l’archéologie d’Ajaccio, une double opération de diagnostic a été réalisée sur les terrains situés à l’entrée du Cap Corse sur la commune de Farinole, au lieu-dit « Costa » (parcelles 282 section A et 650 de la section A). Il s’agit de deux arrêtés de prescription distincts.

2La prescription archéologique concerne au total une surface au sol de 6 781 m2.

3Seulement 4 sondages mécaniques, vierge de vestiges, ont été réalisés sur les parcelles.

4L’opération s’est concentrée sur le haut des parcelles (non impacté par les projets) et les parcelles limitrophes. En effet, c’est à cet endroit que se trouvent les restes d’un village abandonné.

5Si le manque d’indice matériel rend difficile la datation de ces structures, le caractère ruiné semble précoce et va dans le sens d’une installation dès la fin de la période médiévale.

6Le village ruiné nommé « casacce » sur le cadastre dit napoléonien, était déjà ruiné à la fin du xviiie s., comme le montre le plan terrier. Le dépouillement des archives qui a été réalisé, atteste en 1454 et 1537, de 7 feux à « Li Stantelli » (ancien nom du village), ce qui correspond précisément au nombre d’unités identifiées. L’ensemble occupe une surface d’au moins 1 500 m2 en prenant en compte les limites extrêmes des habitations. Dans la plus grande des constructions les restes d’un pressoir à raisin dont les parties bâties sont bien conservées ont été mis au jour.

7Au sommet de la parcelle, installés sur un éperon, les restes d’une tour quadrangulaire correspondent, sans doute, à l’état le plus ancien du site, possiblement à l’origine de l’implantation des unités d’habitation formant le village de « Li Stantelli ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrick Ferreira, « Farinole (Haute-Corse). Costa »Archéologie médiévale, 47 | 2017, 149.

Référence électronique

Patrick Ferreira, « Farinole (Haute-Corse). Costa » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 27 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6814 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.6814

Haut de page

Auteur

Patrick Ferreira

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Patrick Ferreira

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search