Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Lunel (Hérault). Hôtel de Bernis

Responsable d’opération : Claude Raynaud
p. 153

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : CNRS

Texte intégral

1Depuis 2011, le centre ancien de la ville de Lunel fait l’objet d’une étude de topographie urbaine et de sondages d’évaluation. En 2016, des sondages ont été pratiqués aux abords d’un bâtiment traditionnellement identifié comme la synagogue médiévale. Inclus dans les dépendances de l’Hôtel de Bernis, résidence des xviie-xviiie s., ce bâtiment relève d’une morphologie qui la distingue de l’architecture religieuse autant que de l’habitat urbain, et la rapproche d’une construction défensive. Si les aménagements modernes interdisent toute observation dans le sol de l’édifice, l’analyse du bâti invite à envisager un édifice du xiie ou du début du xiiie s. dont le rapport au culte hébraïque reste problématique, nul aménagement liturgique ne permettant habituellement d’identifier une synagogue. Aux abords de l’édifice, une salle en sous-sol initialement interprétée comme boulangerie rituelle de la communauté juive, a fait l’objet d’une étude de bâti ainsi que d’un sondage. À l’issue de cette analyse, le bâtiment a dû être requalifié comme probable glacière des xviie-xviiie s., réaménagée en cave vinicole au xixe s.

2Trois autres tranchées-sondages, couvrant 11 m2 au total, ont été réalisées dans la cour d’entrée de l’hôtel de Bernis à une quarantaine de mètres au NO de la « synagogue ». Ces sondages ont livré principalement un important niveau de démolition de constructions en terre crue sur fondation de pierre. L’abondant mobilier lié à cet épisode témoigne d’une occupation de la fin du xiiie s. et/ou du premier quart du xive s., suivie d’un apparent abandon du quartier.

3Un cinquième sondage (7,5 m2) a pu être effectué dans une parcelle à l’emplacement de l’ancien couvent de l’Observance, à l’est de la rue Alphonse Ménard – anciennement rue de la Calade ou rue Droite – principal axe urbain qui reliait le château des Gaucelm à l’église Notre-Dame. Cette intervention offrait la possibilité de pratiquer de premières observations stratigraphiques dans l’emprise présumée du castrum, qui précéda l’établissement des enceintes urbaines. Si aucun indice de l’installation du castrum aux alentours de l’an Mil n’a été observé, le sondage a révélé une occupation au xiie s. nettement caractérisée sur le paléosol qui connaît alors un remaniement superficiel. Un dallage reposant sur un radier, marque ce premier niveau aménagé, sans que l’on puisse en caractériser la fonction, domestique ou défensive. Les vestiges médiévaux ont été largement amputés par un important creusement, fossé ou tranchée de démolition qui intervient dans la seconde moitié du xvie ou le début du xviie s., période durant laquelle la ville de Lunel a subi plusieurs sièges liés aux conflits religieux.

4L’ensemble des observations réalisées à l’Hôtel de Bernis et dans la parcelle voisine, livre de nouveaux éléments sur la topographie et la chronologie de ce quartier aux origines de la ville. Le mobilier céramique, abondant et bien daté par une série de monnaies, vient amplifier les données des précédents sondages. À l’encontre des données textuelles situant l’émergence à partir de l’an Mil, origine présumée du scénario de genèse castrale, les éléments restent fort discrets : nul niveau ou aménagement du xie s. en place et seulement quelques fragments résiduels. Abonde au contraire la documentation concernant les xiie-xive s., où l’approvisionnement apparaît de façon attendue, dominée par les centres producteurs d’Uzège et de Montpellier, qui ne laissent qu’une petite part aux importations méditerranéennes de Valence ou de Ligurie.

Lunel, « Synagogue » ; relevé de la porte d’origine et restitution du linteau.

Lunel, « Synagogue » ; relevé de la porte d’origine et restitution du linteau.

DAO N. Caballero, C. Raynaud

Haut de page

Table des illustrations

Titre Lunel, « Synagogue » ; relevé de la porte d’origine et restitution du linteau.
Crédits DAO N. Caballero, C. Raynaud
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/6823/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 509k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Raynaud, « Lunel (Hérault). Hôtel de Bernis », Archéologie médiévale, 47 | 2017, 153.

Référence électronique

Claude Raynaud, « Lunel (Hérault). Hôtel de Bernis » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 18 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6823

Haut de page

Responsable d’opération

Claude Raynaud

CNRS

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals