Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Lyon 2e (Rhône). Parking Saint-Antoine

Responsable d’opération : Emmanuel Bernot
p. 153-154

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015, 2016
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : service archéologique de la ville de Lyon

Texte intégral

1Les fouilles menées par le service archéologique de la ville de Lyon dans le cadre de la construction du futur parking Saint-Antoine ont débuté au cours de l’été 2015 et se poursuivront jusqu’aux environs de 2019. Durant l’année 2016, elles ont concerné la place d’Albon et une partie du quai Saint-Antoine.

2Sur la place d’Albon, les fouilles ont permis la découverte d’une portion de voie romaine, large de 6,5 m, orientée N-S créée à la fin du ier ou au début du iie s. Sa surface de roulement est constituée de petits galets. Elle est bordée, à l’est, par un mur de soutènement à contreforts pouvant être restitué sur une longueur d’au moins 26 m. À l’arrière de ce mur l’espace est tout d’abord occupé par un bâti léger, construit sur solins à la fin du iie s. ou au début du siècle suivant. Dans le courant du iiie s., cette occupation change de nature et laisse place à un jardin (hortus) agrémenté d’un bassin en bois et bordé soit par mur à ossature bois, soit par un portique dont les piliers sont reliés à leur base par un muret (pluteus) à la manière d’un péristyle. Les niveaux d’abandon de ce secteur ont révélé la présence d’un dépôt rituel, enfoui sous une plaque de marbre et contenu dans une situle cylindrique en bronze à fond plat caractéristique du iiie s. Ce seau contenait un lot d’objets demeurés dans un état de conservation remarquable et pouvant s’apparenter aux ustensiles d’un laraire : un vase en verre ayant contenu une substance lactée, une coupelle en bronze, ainsi qu’un ensemble de trois statuettes de matrones en bronze, aux visages vieillissants et assises sur un banc constitué de plaques de bronze et dont le dossier est ajouré.

3À l’est de la place d’Albon, en limite de la rue Mercière, un tronçon de canalisation en terre cuite a été mis au jour. Conservée sur une longueur de 4 m, cette canalisation présente une orientation N-S similaire à celle de la trame urbaine dans ce secteur de la ville antique. À son extrémité méridionale, la dernière section de canalisation conservée comporte un trou circulaire d’un diamètre de 5 cm, façonné avant cuisson et destiné au raccordement d’un tuyau de plomb. Cette canalisation d’adduction d’eau, enfouie sous 2 m de remblais, alimentait une fontaine publique mise en place au début du ive s. et dont plusieurs éléments (soubassement et margelle) ont été découverts à quelques mètres de distance, en remploi dans des murs médiévaux.

4Au cours du xiie s., les niveaux de démolition hérités de la période antique sont recouverts d’un vaste pavement constitué de dalles jointives en calcaire dur dont les dimensions impressionnantes (parfois plus de 2 m de long) et la nature du matériau utilisé peuvent suggérer une origine antique. Ce dallage semble avoir constitué une place s’étendant sur au moins 24 m de long et 19 m de large, au débouché de l’ancien pont du Change construit au-dessus de la Saône au cours de la seconde moitié du xie s. La culée de ce pont a été partiellement découverte ; elle est formée par un énorme massif de maçonnerie, large de 6,5 m.

5À la fin du xiiie s. ou au début du siècle suivant, un îlot d’habitation est édifié sur l’ancienne place. Sa construction marque la naissance, au moins dans ce secteur, de la rue des Bouquetiers qui joignait le pont de pierre à l’église Saint-Nizier. Au sud, cette rue semble également être bordée de maisons mais leurs vestiges très ténus (fondation de mur de façade, lambeaux de sols) ne permettent pas de les dater ou de les restituer avec exactitude. L’îlot NE, pour sa part, nettement mieux conservé, se développe sur une longueur de 24 m en bordure de la rue, il est divisé en quatre pièces d’habitation ouvertes sur l’extérieur. Toutes construites sur un modèle identique, leurs intérieurs sont divisés par des cloisons en bois dont plusieurs négatifs ont été découverts. Leurs sols de tomettes seront plusieurs fois reconstruits et rehaussés, notamment au cours des xvie et xviie s. Les immeubles bordant la limite méridionale de la rue des Bouquetiers nous sont, pour la plupart, parvenus sous leur forme moderne. Six d’entre eux sont en partie situés dans l’emprise de la fouille. Bâtis sur un parcellaire hérité des siècles précédents, ils sont construits, reconstruits ou profondément remaniés au cours des xviie et xviiie s. Ils sont généralement constitués d’un corps de bâtiment sur rue, d’une cour intérieure et d’un corps de logis aménagé en fond de parcelle. Parfois réalignés, souvent modifiés et généralement adaptés aux rehaussements successifs de la rue, ces immeubles perdureront jusqu’au milieu du xxe s.

Lyon, parking Saint-Antoine.

Lyon, parking Saint-Antoine.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Lyon, parking Saint-Antoine.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/6824/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 640k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Bernot, « Lyon 2e (Rhône). Parking Saint-Antoine », Archéologie médiévale, 47 | 2017, 153-154.

Référence électronique

Emmanuel Bernot, « Lyon 2e (Rhône). Parking Saint-Antoine » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 27 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6824

Haut de page

Auteur

Emmanuel Bernot

service archéologique de la ville de Lyon

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Emmanuel Bernot

service archéologique de la ville de Lyon

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals