Navigazione – Mappa del sito

HomeNuméros47Chronique des fouilles médiévales...I. – Constructions et habitats ci...I. 1. – Opérations de terrainMarcilly-sur-Seine (Marne). Route...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Marcilly-sur-Seine (Marne). Route de Conflans

Responsabile dell'operazione: Arthur Guiblais-Starck
p. 154-155

Note della redazione

Organisme responsable de la fouille : Inrap

Testo integrale

1La fouille réalisée à Marcilly-sur-Seine au lieu-dit « Route de Conflans » a permis de mettre en évidence une occupation diachronique des lieux. Les vestiges mis au jour, particulièrement denses (278 faits sur 1 981 m2), sont associés à quatre grandes périodes. Quelques éléments de céramique recueillis dans des trous de poteau attestent d’une présence au Néolithique, mais qui ne peut être caractérisée. La première occupation structurée est datée de la fin de l’âge du bronze final/début du Hallstatt. Elle est matérialisée par 7 bâtiments, 4 poteaux porteurs, ainsi qu’un enclos divisé par des palissades. L’occupation antique est quant à elle plus mal connue. Les 21 faits associés à cette période ne forment pas d’ensemble spatialement cohérent. On recense notamment un bâtiment sur poteaux, deux puits et un niveau empierré interprété comme les fondations d’un mur dont l’élévation ne subsiste plus.

2L’occupation médiévale est modeste en termes de nombre de faits (23), mais elle est celle pour laquelle les données chronologiques sont les plus abondantes et les plus précises. L’occupation, qui débute au plus tard à la fin du xie s., s’étend sans interruption jusqu’au milieu du xive s. Le corpus céramique, sur la base des données technologiques,  permet toutefois de distinguer trois phases :

  • xie s.-première moitié du xiie s. ;
  • seconde moitié/fin xiie s.-xiiie s. ;
  • fin du xiiie s.-première moitié du xive s.

3Aucune variation dans la vocation et l’organisation spatiale du site ne semble avoir eu lieu au cours de ces phases médiévales. Les vestiges sont notamment composés de 7 silos, 5 fosses, 4 puits et une mare. Aucun bâtiment n’a été identifié, mais certains éléments (notamment des fragments de terre cuite architecturale et de gros restes fauniques) suggèrent la présence d’un habitat à proximité. Il semble alors possible de voir dans les vestiges fouillés les parties arrières de cet habitat, destinées à l’approvisionnement en eau et au stockage. On remarque d’ailleurs que les silos sont pour la plupart situés dans le NE de l’emprise, à une altitude légèrement supérieure et donc moins susceptible d’entrer en contact avec la nappe phréatique.

4Sur un plan plus général, la fouille de Marcilly-sur-Seine constitue un apport intéressant pour la céramologie médiévale régionale, grâce à un corpus comportant plusieurs formes archéologiquement complètes et qui vient enrichir les répertoires typologiques.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Arthur Guiblais-Starck, «Marcilly-sur-Seine (Marne). Route de Conflans»Archéologie médiévale, 47 | 2017, 154-155.

Notizia bibliografica digitale

Arthur Guiblais-Starck, «Marcilly-sur-Seine (Marne). Route de Conflans» [scheda archeologica], Archéologie médiévale [Online], 47 | 2017, online dal 15 février 2018, consultato il 28 octobre 2021. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/6825; DOI: https://doi.org/10.4000/archeomed.6825

Torna su

Autore

Arthur Guiblais-Starck

Inrap

Articoli dello stesso autore

Torna su

Responsabile dell'operazione

Arthur Guiblais-Starck

Inrap

operazione (i) diretta (e) da questo archeologo

Torna su

Diritti d'autore

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Torna su
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search