Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Metz (Moselle). 12 rue Chèvremont

Responsable d’opération : Nathalie Nicolas
p. 155-156

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : Inrap

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0147783

Texte intégral

1Le diagnostic prescrit 12 rue Chèvremont, en août 2016, a mis en évidence le volume initial d’une maison médiévale dans le quartier du Haut-de-Sainte-Croix. L’emprise de cette maison, dotée d’une cave au centre de la parcelle, est clairement circonscrite au rez-de-chaussée grâce à une façade postérieure conservée qui ne présente aucune connexion avec le sous-sol, mais qui comprend une arcade en pierre de taille. à environ 5 m au SE une seconde élévation porteuse, parallèle à ce mur, a pu être identifiée pour la même période, malgré son état d’arasement, puis son intégration, à la période moderne comme mur-noyau de la cage d’escalier central de la maison agrandie.

2L’arcade du rez-de-chaussée forme l’embrasure intérieure d’une fenêtre sur cour, en partie réaménagée dans la façade postérieure. Partiellement détruite, et localement murée, cet organe de stabilité est appareillé en pierres calcaires oolithiques dites « pierre de Jaumont » formant quatre claveaux dessinant un arc segmentaire qui retombe sur un seul piédroit monolithique conservé. Cette arcade peut être restituée sur une largeur de 3,35 m et une hauteur sous clé d’1,80 m. Un enduit à la chaux, lissé en surface, présentant des traces de badigeons peints noirs (décor végétal ?), subsistait encore en tête de certaines pierres de taille.

3Si la présence de ce type d’arcade appareillée ne constitue pas un unicum à Metz, il s’agit d’un dispositif plus rarement observé en rez-de-chaussée. Ainsi, une arcade similaire assurant initialement le couvrement de l’ébrasement intérieur d’une baie d’étage a été observée 2 place Jeanne d’Arc ainsi qu’au premier étage de la façade sur cour de la tour de l’hôtel Saint-Livier. L’arcade de la rue Chèvremont pouvait initialement accueillir une baie oblongue, sans doute divisée par un ou plusieurs meneaux.

4Au-dessus de cette arcade, un plancher composé de lames d’une grande régularité, assemblées à grain d’orge, est supporté par des solives ayant fait l’objet d’une datation dendrochronologique (TPQ 1307). Structurellement, l’encastrement des solives dans l’arcade est incohérent, et le fait que les claveaux soient directement au contact des solives a créé une faiblesse qui a occasionné leur descellement. La position de l’aire de planches et de ses supports, d’une part, leur chaînage avec une paroi à pan de bois, d’autre part, entérine la réalisation postérieure du plancher. En effet, cette paroi est assemblée avec des éclisses de bois montées en zigzag dont l’usage apparaît plus fréquent pour les architectures modernes de la ville de Metz. D’ailleurs, le remplissage maçonné de ce pan de bois abonde également de réemplois et de varia de démolition (fragments de béton de tuileau et d’enduits, éclats de pierre de taille). La récupération des solives dans le cadre d’un réaménagement postérieur au premier état du bâtiment ne fait guère de doute.

5D’autres parois à pan de bois, au rez-de-chaussée comme au premier étage, confirment l’agrandissement de la maison à la période moderne. Certains claveaux de l’arcade médiévale sont alors réemployés comme arc de décharge sous le palier de l’escalier central. La ferme de charpente est un témoin privilégié de ces travaux de réhabilitation situés au début du xviiie s. (circa 1710).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Nicolas, « Metz (Moselle). 12 rue Chèvremont », Archéologie médiévale, 47 | 2017, 155-156.

Référence électronique

Nathalie Nicolas, « Metz (Moselle). 12 rue Chèvremont » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 23 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6827

Haut de page

Auteur

Nathalie Nicolas

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Nathalie Nicolas

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals