Navigation – Plan du site

AccueilNuméros47Chronique des fouilles médiévales...I. – Constructions et habitats ci...I. 1. – Opérations de terrainPaulx (Loire-Atlantique). La Char...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Paulx (Loire-Atlantique). La Charouillère

Responsable d’opération : Édith Peytremann
p. 164

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : Inrap

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/12345/0145672

Texte intégral

1Localisé à une trentaine de kilomètres au SO de Nantes et à 5 km à l’est de Machecoul, le site de la Charouillère, dépendant de la commune de Paulx, se trouve à proximité du Tenu. L’opération archéologique, réalisée dans le cadre du contournement de Machecoul, a porté sur une superficie d’environ 1 ha. La principale occupation du site est attribuable au premier Moyen Âge, l’autre aux périodes moderne et contemporaine. Cinq phases s’étendant du vie à la fin du ixe s. ont été caractérisées. Dans un premier temps, le terroir est aménagé par la création de deux grandes parcelles délimitant un imposant axe de circulation. Dans un second temps, l’une des parcelles est modifiée et l’axe de circulation est poursuivi vers l’ouest. Dans un troisième temps, l’axe de circulation est réduit, et un fossé creusé partageant ainsi l’une des parcelles en deux. C’est de cette troisième phase que datent les premières installations domestiques et agricoles. Il s’agit principalement d’un bâtiment sur poteaux, de trous de poteau, de deux puits à eau et d’une fosse. Il est probable qu’une forge fonctionnait à cette période. Le paysage environnant constitué de prairies humides et sèches permet d’envisager une pratique de l’élevage. La culture de l’orge vêtue a par ailleurs été reconnue. Cette troisième phase ne s’étend pas au-delà du début du viie s. La continuité de la quatrième phase avec la phase antérieure n’est pas totalement assurée à partir des éléments de datation à disposition. C’est durant cette quatrième phase, débutant à la fin du viie s. et s’étendant jusqu’à la fin du ixe s., que sont aménagés deux enclos au sein desquels prennent place des fosses, des trous de poteau, trois puits à eau et au moins un bâtiment abritant une forge. En plus de l’élevage, les cultures du millet, du lin et probablement de la luzerne ont été identifiées. La cinquième phase est principalement caractérisée par le creusement d’un fossé qui condamne un des deux enclos. Le site continue probablement d’être exploité mais plus aucune structure domestique ou artisanale n’y est installée. La dernière phase correspond, en effet, à des aménagements parcellaires des xviiie-xxe s. et à des creusements de sablières au xxe s., destinées à l’exploitation du sable dans un secteur consacré au maraîchage.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Édith Peytremann, « Paulx (Loire-Atlantique). La Charouillère »Archéologie médiévale, 47 | 2017, 164.

Référence électronique

Édith Peytremann, « Paulx (Loire-Atlantique). La Charouillère » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 28 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6841 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.6841

Haut de page

Auteur

Édith Peytremann

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Édith Peytremann

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search