Navigation – Plan du site

AccueilNuméros47Chronique des fouilles médiévales...I. – Constructions et habitats ci...I. 1. – Opérations de terrainSaint-Benoît-sur-Loire (Loiret). ...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Saint-Benoît-sur-Loire (Loiret). 55 rue Orléanaise – abbaye de Saint-Benoît

Responsable d’opération : Mélinda Bizri
p. 170

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : département du Loiret

Texte intégral

1Le diagnostic mené au centre du bourg de Saint-Benoît, bien que portant sur une superficie restreinte (19 m2 de sondages), a permis de mieux documenter l’environnement immédiat de l’abbaye sur son flanc NE. La question de l’emprise et du faciès du fossé longeant l’enclos abbatial, visible sur des plans anciens et sur le cadastre napoléonien, a été réévaluée. La largeur totale du fossé restitué atteindrait 12 m (largeur minimale 4-5 m) pour une profondeur et un profil inconnu. Seuls les comblements et curages modernes et contemporains ont été mis en évidence.

2L’articulation du diagnostic avec des mesures effectuées au pénétromètre Panda (pénétromètre automatique numérique dynamique assisté par ordinateur, collaboration Amélie Laurent-Dehecq) a pu être mise en œuvre. Un modèle numérique de terrain a notamment été établi en croisant ces données avec les observations géotechniques déjà existantes. L’abbaye Saint-Benoît est construite sur une montille sableuse en rive de Loire. Sur le site, on distingue une rupture nette du substrat permettant de poser l’hypothèse d’un aménagement du fossé dans une faiblesse de la montille, recreusée alors de manière opportune.

3De nouvelles hypothèses sont également formulées sur la présence d’un habitat s’étendant dans le premier bourg monastique médiéval, adossé à ce fossé. Il présente au moins deux états partiellement observés, s’inscrivant dans une chronologie large (fin xiie-xve s.). L’un s’apparente à une occupation urbaine d’extérieur, soit des terres à jardins d’arrière-maison ; le second correspond à une occupation interne avec une pièce comprenant un foyer aménagé qui repose sur des niveaux incendiés également médiévaux. L’épaisseur de la stratification observée puis complétée par un sondage au Panda atteint un potentiel de dépôt anthropique de 4 m avant la nappe phréatique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mélinda Bizri, « Saint-Benoît-sur-Loire (Loiret). 55 rue Orléanaise – abbaye de Saint-Benoît »Archéologie médiévale, 47 | 2017, 170.

Référence électronique

Mélinda Bizri, « Saint-Benoît-sur-Loire (Loiret). 55 rue Orléanaise – abbaye de Saint-Benoît » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 05 août 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6851 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.6851

Haut de page

Auteur

Mélinda Bizri

Artehis

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Mélinda Bizri

Artehis

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search