Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Samoussy (Aisne). Rue de l’Église

Responsable d’opération : Thierry Galmiche
p. 173-174

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : conseil départemental de l’Aisne

Texte intégral

1Trois diagnostics ont été menés successivement cette année sur des parcelles situées à moins de 150 m les unes des autres. D’après les résultats de fouilles exécutées en 1917, l’emprise de ces opérations se trouve à l’intérieur du complexe palatial carolingien de Samoussy.

2La première mention écrite relative à Samoussy concerne le séjour de Pépin le Bref « in Salmontiagum villam » à Noël 766. Sous le règne de Carloman (768-771), le palais de Samoussy paraît constituer sa résidence préférée ; c’est là qu’il meurt le 5 décembre 771. Charlemagne (771-814) et Louis le Pieux (814-840) y séjournent, en revanche, de façon épisodique. Sous le règne de Charles le Chauve (840-877), le palais paraît connaître un regain d’intérêt. Le nom de Samoussy apparaît encore en juin 877 dans le cartulaire de Quierzy. Au printemps 1917, Georg Weise, professeur à l’université de Tübingen mobilisé sur le front, entreprend des fouilles qui permettent de découvrir différents bâtiments. Les restes les plus remarquables appartiendraient à un complexe couvrant une surface d’environ 7 000 m2, composé d’un édifice à deux nefs et deux niveaux ouvrant sur trois cours et fermé par un mur hémicirculaire. Cet ensemble, par ses dimensions et sa mise en scène, est interprété comme l’aula.

3Pour les deux premières opérations conduites en 2016 sur une surface de 693 et 1 262 m2, la superposition du plan des fouilles de Georg Weise sur le cadastre actuel laissait présumer la présence de restes du palais carolingien. L’absence de vestiges archéologiques en lien avec ce contexte a été imputée à un problème de calage ou de précision du levé de 1917.

4Pour le troisième diagnostic (1 194 m2), un ensemble de fondations de mur a été mis au jour dans la partie de la parcelle la plus éloignée de la rue de l’église, édifice dont l’existence serait antérieure au xiie s. Ces différents soubassements appartiennent à un bâtiment dont seule la partie NO a été reconnue sur une surface de plus de 80 m2. Aucun niveau archéologique en lien avec cette construction n’a été mis en évidence. Les éléments chronologiques découverts nous incitent à proposer une datation antérieure au xiie s. L’identification et la datation de cet ensemble constituent bien entendu l’enjeu principal de cette opération. Malgré des différences dans la mise en œuvre, il est en effet tentant de rapprocher l’édifice découvert des multiples constructions détectées par Georg Weise pendant ses fouilles. Le caractère monumental de l’immeuble découvert aujourd’hui ne paraît pas contredire cette proposition néanmoins insuffisamment étayée dans l’état actuel des recherches. Compte tenu de la topographique du terrain, cet édifice se situe en limite sud de la zone exondée c’est-à-dire en bordure de l’espace potentiellement occupé par l’ensemble palatial. Une fosse remblayée dans le courant du haut Moyen Âge a également été vue dans la partie nord de l’emprise du diagnostic. Au NE du bâtiment sur fondation de pierres, un aménagement de bord de zone humide a été mis en évidence sous la forme d’un muret semi excavé. La période de construction de cette structure pourrait remonter au haut Moyen Âge. Mis à part un fossé et une fosse non datés, nous signalerons aussi les restes de l’usine de paillassons fondée par Tchaïef et détruite après 1937.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thierry Galmiche, « Samoussy (Aisne). Rue de l’Église », Archéologie médiévale, 47 | 2017, 173-174.

Référence électronique

Thierry Galmiche, « Samoussy (Aisne). Rue de l’Église » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 20 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6858

Haut de page

Auteur

Thierry Galmiche

conseil départemental de l’Aisne

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Thierry Galmiche

conseil départemental de l’Aisne

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals