Navigation – Plan du site

AccueilNuméros47Chronique des fouilles médiévales...II. – Constructions et habitats e...II. 1. – Opérations de terrainBerneuil (Haute-Vienne). Place de...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Berneuil (Haute-Vienne). Place de l’église Saint-Cessateur, place du Relais et rue de la Procession

Responsable d’opération : Sylvain Guillin
p. 189-190

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : Inrap

Texte intégral

1La commune de Berneuil est située le long de la RN 147, reliant Limoges à Bellac, en Haute-Vienne. Elle appartient au canton et à l’arrondissement de Bellac. C’est dans cette commune qu’une opération d’archéologie préventive a été prescrite en amont d’aménagements en périphérie de son église, sur sa place-parvis ainsi que sur la place du Relais.

2En contexte d’interfluve, cette zone est essentiellement caractérisée par une occupation néolithique. L’observation de différentes vues aériennes permet toutefois de soupçonner l’existence d’une occupation antique, hypothèse renforcée par la présence d’un bas-relief de provenance inconnue, découvert à proximité de l’église. Cette dernière a été érigée au xiiie s. sous le vocable de saint Cessateur.

3Au total, sept sondages ont été ouverts, représentant un peu plus de 9 % de la surface prescrite : trois le long de l’église, deux sur la place-parvis et enfin deux sur la place du Relais. Le sondage 1, aux pieds du portail sud de l’édifice, a livré principalement des sépultures allant sans doute du haut Moyen Âge à l’époque moderne. Les sépultures ont été installées dans des niveaux antiques et des structures en creux dans ces niveaux ont été observées. Les sondages 2 et 3, sur la place du Relais, n’ont rien livré d’autre que les restes d’un bâtiment agricole qui existait jusque dans les années 1950. Dans le sondage 4, effectué contre le chevet de l’église, des fondations servant à l’élévation de l’édifice cultuel ont été mises au jour. Cependant, il n’a pas été possible de déterminer si ces fondations appartenaient à l’église ou à un autre bâtiment. Le sondage 5, au nord, contre la nef de l’édifice, a certainement été le plus riche en découvertes. Des indices antiques, altomédiévaux, médiévaux et modernes se succèdent en effet sur 1,50 m d’une stratigraphie plus ou moins dense selon les coupes. Il s’agit essentiellement de structures bâties associées à des niveaux de sol et de circulation. Enfin les sondages 6 et 7, moins denses en découvertes, ont aussi livré des indices antiques, médiévaux et modernes. Elles prennent la forme de structures bâties et de combustion, mais aussi d’une fosse contenant de nombreuses scories de verre.

4À l’issue de cette opération archéologique, trois grandes périodes historiques se succèdent : la période augustéenne, avec la présence de murs et de sols ; la période altomédiévale, avec un mur associé à un sol et deux sépultures ; enfin, la période médiévale correspondant à l’édification de l’église dès le xiiie s. et à une continuité des inhumations devant le portail sud. La comparaison entre les murs et leur mise en œuvre, ainsi que leur association avec les niveaux adjacents datés, amènent à esquisser les prémices d’un plan. L’orthonormalité de certaines projections des murs amène, avec toutes les réserves qui s’imposent, à formuler l’hypothèse de la présence d’une villa antique. De plus, un rapprochement de l’église de Berneuil avec celle de Saint-Cessateur de Limoges a été également avancé en raison de l’emploi du même vocable, assez rare pour s’y attarder, relatif à un évêque supposé du viiie s. Au-delà de cette éventuelle construction, la présence de mobiliers résiduels de la fin de l’âge du fer laisse toutefois penser que cette occupation augustéenne s’implante sur un territoire déjà occupé. D’ailleurs, le nom même de Berneuil peut apporter des éclaircissements sur son origine puisqu’il signifie « la clairière de Brennos » en gaulois.

Berneuil, localisation des sondages sur fond cadastral.

Berneuil, localisation des sondages sur fond cadastral.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Berneuil, localisation des sondages sur fond cadastral.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/6933/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 559k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvain Guillin, « Berneuil (Haute-Vienne). Place de l’église Saint-Cessateur, place du Relais et rue de la Procession »Archéologie médiévale, 47 | 2017, 189-190.

Référence électronique

Sylvain Guillin, « Berneuil (Haute-Vienne). Place de l’église Saint-Cessateur, place du Relais et rue de la Procession » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 03 août 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6933 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.6933

Haut de page

Auteur

Sylvain Guillin

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Sylvain Guillin

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search