Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Châteauponsac (Haute-Vienne). Église Saint-Thyrse

Responsable d’opération : Isabelle Pignot
p. 193-194

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016, 2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : Éveha

Texte intégral

1Les fouilles archéologiques de l’église Saint-Thyrse à Châteauponsac se sont déroulées de septembre 2016 à janvier 2017 et ont été menées par le bureau d’études Éveha. Elles s’inscrivent dans le cadre d’un projet de restauration de l’édifice mené par la commune. Elles ont consisté en la réalisation d’une tranchée d’1 m de large contre la façade occidentale, le mur gouttereau nord de la nef et le mur nord du transept, en vue de l’installation d’un système de drainage. Un sondage a également été réalisé dans la nef.

2Cette opération a permis le dégagement, dans la tranchée extérieure, des fondations de la façade occidentale, de la nef et du transept. Ces fondations réutilisent des blocs antiques de dimensions massives, pouvant provenir d’un édifice proche (mausolée et/ou enceinte ?). De multiples sépultures ont également été découvertes. Dans leur grande majorité, il s’agit de sépultures en coffrage, orientées E-O, tête à l’ouest, disposées sur plusieurs niveaux attestant de l’attirance pour ces espaces d’inhumations au plus près de l’édifice religieux. Cette fouille a également permis de mieux comprendre les modifications architecturales connues par cet édifice fondé au xie s., mais largement repris au xve s. suite à un incendie. La façade occidentale, notamment, est reconstruite, probablement sur les fondations du xie s. qui seraient conservées. Le mur sud de la nef est entièrement repris, tandis que le mur nord conserve encore quelques vestiges romans (baies rebouchées et traces d’arrachement des anciens contreforts). Au niveau des fondations de la nef ont été identifiées celles des contreforts romans.

3Le sondage réalisé à l’intérieur de l’église, dans la seconde travée de la nef, a permis d’identifier au moins cinq niveaux de sépultures modernes en cercueil, parfois associées à du mobilier (chapelets, collier). En fond de sondages, des maçonneries plus anciennes sont découvertes, difficilement associables à l’édifice roman. Elles pourraient relever d’une phase antérieure, du haut Moyen Âge ou de l’Antiquité. Les analyses en cours (14C et anthropologiques) devraient permettre de préciser ces données dans les mois à venir.

Châteauponsac, église Saint-Thyrse, sépultures en coffrage devant le transept.

Châteauponsac, église Saint-Thyrse, sépultures en coffrage devant le transept.

Cl. B. Hollemaert

Haut de page

Table des illustrations

Titre Châteauponsac, église Saint-Thyrse, sépultures en coffrage devant le transept.
Crédits Cl. B. Hollemaert
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/6940/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 690k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Pignot, « Châteauponsac (Haute-Vienne). Église Saint-Thyrse », Archéologie médiévale, 47 | 2017, 193-194.

Référence électronique

Isabelle Pignot, « Châteauponsac (Haute-Vienne). Église Saint-Thyrse » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 25 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6940

Haut de page

Auteur

Isabelle Pignot

Éveha

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Isabelle Pignot

Éveha

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals