Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2016
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Longeville-lès-Saint-Avold (Moselle). Im Schloss

Responsable d’opération : Marie Frauciel
p. 199-200

Entrées d’index

Année de l'opération:

2016
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme responsable de la fouille : Inrap

Texte intégral

1Une opération de fouille d’archéologie préventive s’est déroulée à l’automne 2016 dans l’enceinte de l’ancienne abbaye de Saint-Martin de Glandières à Longeville-lès-Saint-Avold, sur des terrains destinés à l’aménagement d’une maison d’accueil spécialisé et d’un foyer médicalisé. La fondation de cette abbaye bénédictine d’hommes pourrait remonter au haut Moyen Âge ; ses archives sont cependant très lacunaires, tant pour l’époque médiévale que pour la période moderne. Elle a par ailleurs connu plusieurs phases de destructions lors des conflits qui se succèdent en Lorraine entre le milieu du xvie s. et le milieu du xviie s. Le monastère est installé sur un éperon qui domine le village, sur des terrains en pente, aménagés en terrasses et clos d’une enceinte fortifiée, dont la construction daterait des années 1630, d’après les sources écrites.

2La zone fouillée, d’une surface de 7 960 m2, est implantée dans les jardins de l’abbaye, qui s’étendent sur les deux terrasses supérieures. Le décapage de la terrasse supérieure a révélé les vestiges les plus anciens. Sa moitié ouest est occupée par une carrière de grès, exploitée au moins depuis les xe-xiie s. et jusqu’au xviiie s. Cette carrière est traversée par un chemin empierré débouchant sur la terrasse inférieure, où sont disposés les bâtiments d’exploitation datant de la période moderne. En surplomb, à l’ouest, des bâtiments disposant de fondations en pierres sont implantés en limite de la zone d’extraction. Cette occupation est datée par le mobilier recueilli, abondant, du xve s. et de la première moitié du xvie s. Un probable mur d’enceinte d’une largeur de 1,50 m limite leur emprise à l’ouest. Une phase de construction antérieure, constituée d’un bâtiment sur poteaux et d’au moins une cabane excavée a pu être fouillée. C’est dans ces niveaux qu’un scellé de bulle en plomb, émis par la chancellerie du pape Adrien IV (1154-1159) a été retrouvé. Il constitue à ce titre le témoignage de l’acte authentique le plus ancien connu pour cet établissement religieux, même si on ignore la teneur du document, qui ne figure ni dans les inventaires des archives de cette abbaye ni dans son cartulaire médiéval. La terrasse est également traversée par une canalisation, réalisée à l’aide de blocs de grès taillés, qui achemine durant la période moderne l’eau d’une source captée jusqu’aux terrasses inférieures. Une partie du réseau de distribution de l’eau a pu être fouillée sur la terrasse inférieure. Il prend la forme de canalisations en terre cuite ou de canaux taillés dans le grès de la terrasse, associés à des réservoirs et à des bassins. Sur cette même terrasse, aménagée au cours des xviie s. et xviiie s., deux vastes caves et deux bâtiments ont été dégagés. Ils correspondent à une partie de la « Cour d’en haut » de l’abbaye, telle qu’elle apparaît dans les archives. L’un des bâtiments correspond vraisemblablement à une maison d’habitation, l’autre, très vaste, s’apparente à un bâtiment d’exploitation. Par ailleurs, une partie de la terrasse conserve les vestiges du jardin fruitier de l’abbaye, matérialisé par des fosses de plantation, disposées selon un plan très régulier. Dans ce secteur, la portion d’une courtine d’une enceinte plus ancienne du monastère vraisemblablement datée du xvie s. a également été dégagée dans les remblais de la terrasse du xviiie s.

Longeville-lès-Saint-Avold, revers d’une bulle en plomb du pape Adrien IV (1154-1159) découverte à proximité des carrières de grès et des bâtiments médiévaux.

Longeville-lès-Saint-Avold, revers d’une bulle en plomb du pape Adrien IV (1154-1159) découverte à proximité des carrières de grès et des bâtiments médiévaux.

Cl. F. Verdelet

Haut de page

Table des illustrations

Titre Longeville-lès-Saint-Avold, revers d’une bulle en plomb du pape Adrien IV (1154-1159) découverte à proximité des carrières de grès et des bâtiments médiévaux.
Crédits Cl. F. Verdelet
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/6950/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 628k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Frauciel, « Longeville-lès-Saint-Avold (Moselle). Im Schloss »Archéologie médiévale, 47 | 2017, 199-200.

Référence électronique

Marie Frauciel, « Longeville-lès-Saint-Avold (Moselle). Im Schloss » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 47 | 2017, mis en ligne le 15 février 2018, consulté le 06 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/6950

Haut de page

Auteur

Marie Frauciel

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie Frauciel

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals